10 signes qui montrent qu’un mariage peut se terminer par un divorce

Des études de psychologie menées récemment par des universitaires dans plusieurs grandes universités du monde ont permis d’expliquer les signes qui montrent qu’un mariage peut se terminer par un divorce. Voici les 10 signes qu’il faut éviter pour sauver le mariage.

1 – Des doutes avant le mariage

4 ans après le mariage, les doutes pré-matrimoniaux peuvent influencer les risques de divorce selon une étude menée par le département de psychologie de l’Université de Californie à Los Angeles. D’après les résultats qui ont été publiés dans Journal of Family Psychology, lorsque c’est la femme qui doute de son choix, les risques de divorce augmentent considérablement, alors que les doutes de l’homme n’ont pas un réel impact sur la stabilité de la vie conjugale.

2 – Se marier très jeune ou après 32 ans

Pour le psychothérapeute Dr. Rachel Sussman, se marier très jeune fait croitre les risques de divorce. En effet, la personnalité des partenaires et leur façon de voir la vie changent entre 10 ou 15 ans. Cela ne signifie pas qu’il faut attendre longtemps avant de se marier. Une étude menée par l’Université d’Uttah a montré qu’à partir de 32 ans, les risques de divorce augmentent de 5% chaque année. Donc négligeable.

3 – Des antécédents familiaux

Lorsque le couple est issu de parents divorcés, les risques de divorce chez les mariés peut atteindre les 40%. C’est ce que démontre Dan Couvrette, l’éditeur de Divorce Magazine. Et si les parents divorcés se sont remariés les risques de divorce chez leurs enfants mariés peuvent atteindre 91%.

4 – Un enfant difficile

Les parents qui ont un enfant atteint de trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) ont 23% de risques de divorcer au 8ème anniversaire de leur enfant, comparés à 13% seulement pour les parents dont l’enfant n’a pas ce trouble. C’est ce que révèle une étude publiée dans le Journal of Consulting and Clinical Psychology,

5 – Des métiers particuliers

D’après le psychologue du travail Dai Williams, le métier exercé par les époux influence leur risque de divorce. Les danseurs, chorégraphes, barmans et kinésithérapeutes ont 40% de risque de divorce par rapport aux infirmiers, auxiliaires de vie et artistes dont le risque de divorce est de 30%. Les moins à risque sont les ingénieurs agronomes avec 2% seulement.

6 – Quand la femme gagne plus que l’homme

D’après une étude des chercheurs de l’Université de Chicago et de Singapour, lorsqu’une femme a un salaire supérieur à celui de son mari, le couple est globalement moins heureux et le risque de divorce est de l’ordre de 50%.

7 – La femme est plus âgée que son mari

Même si l’amour n’a pas d’âge comme on le dit vulgairement, pour le cas du mariage, les choses changent à un certain moment et l’âge compte. Les chercheurs de l’Australian National University ont trouvé que les femmes d’un à 3 ans plus âgées que leur mari avaient 53% plus de risques de divorce. Ceci est dû aux différences d’opinion concernant la volonté d’avoir un enfant ou aux contraintes liées au déséquilibre de pouvoir au sein du couple.

8 – L’attitude négative du couple

L’attitude des époux l’un envers l’autre peut aussi favoriser le divorce. D’après John Gottman, chercheur à l’Université de Washington, la colère, les allusions agressives, le roulement des yeux et les cris sont des éléments qui augmentent considérablement les risques de divorce chez un couple. Toutefois le mépris et les multiples attitudes irrespectueuses sont des signes d’arrêt de mort du mariage.

9 – Les dettes

Les conflits qui naissent des problèmes financiers, et qui suscitent le stress peuvent conduire au divorce. Pourtant la stabilité financière réduit considérablement le risque de divorce. Mais les risques de divorce sont de 45% si l’un des époux a tendance à gaspiller l’argent à tort et à travers, selon une étude réalisée par Jeffrey Dew de l’Utah State University.

10 – Seul un des époux est fumeur

Pour le Dr. Sussman, lorsqu’un seul des deux époux fume, le risque de divorce se situe entre 75% et 91%, par rapport aux couples où les deux époux sont fumeurs. La raison de ces taux élevés vient de la différence de mode de vie considérée comme problématique.

commentaires
Loading...