4 choses à savoir sur la Sénégalaise Sibeth N’diaye, nouvelle porte-parole de l’Elysée

Elle est depuis ce dimanche la nouvelle porte-parole du gouvernement Français. Sibeth N’diaye était jusque là une grande inconnue pour plusieurs. Conseillère en communication, elle était l’attachée de presse d’Emmanuel Macron pendant l’élection présidentielle de 2016. Voici 6 choses sur la sénégalaise d’origine devenue star de l’Elysée.
1- Sénégalaise d’origine
La nouvelle secrétaire d’Etat auprès du premier ministre et porte-parole du gouvernement français, est d’origine sénégalaise. Elle est née le 13 décembre 1979 à Dakar, la capitale sénégalaise, et n’a acquis la nationalité française par naturalisation qu’en 2016. Son nom signifie “qui a gagné beaucoup de combats” en langue Diola

2- Virgie du “Chef”
Elle était attachée de presse d’Emmanuel Macron pendant la présidentielle de 2016, et est connue comme une grande professionnelle qui a une grande maitrise de soi .Yeux et oreilles de l’actuel président, même après l’élection de ce dernier, Sibeth N’diaye est la seule femme présente dans le cercle fermé de Macron.

3- Une pionnière d’En Marche
La jeune femme de 37 ans n’est pas une parachutée dans la sphère politique en France. Elle est pionnière d’En Marche, le mouvement qui a porté Macron à la présidence de la république. Elle a participé à toutes les étapes qui ont abouti à la naissance de ce mouvement, partant des réunions secrètes aux cérémonies officielles.

4) Militante socialiste
Avant de rejoindre En Marche, devenu La République En Marche, la nouvelle membre du gouvernement est passée par L’UNEF, puis par la mutuelle des étudiants proches de Dominique Strauss-Kahn. Elle a adhéré au parti socialiste depuis 2002, au lendemain de la défaite au premier tour de Lionel Jospin, et devient en 2009, la secrétaire nationale en charge de la petite enfance. Son appartenance à l’équipe de Macron, miss N’diaye l’explique par sa volonté de “transcender les clivages partisans existants”, “la tentative d’essayer autre chose”, et par “le sentiment que les appareils existants ne réfléchissaient plus sur le monde et ses évolutions”…
afrikmag

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.