.

.

.

.

.

À Diamniadio, la Justice contre le Crime Foncier (JCF accuse le Maire d’initier un plan de sabotage en série du pôle urbain

La Justice Contre le Crime Foncier initié ce week-end à Diamniadio par des groupes d’associations et de cadres locaux, accuse le maire de mauvaise foi dans la gestion des affaires publiques et lance une petition pour exiger un audit.

Regroupés au sein de la JCF, des mouvements associatifs renforcés par des cadres de la localité engagent la bataille contre le Maire qu’ils accusent de mauvaise foi à l’endroit des populations et du chef de l’Etat qui a fait de diamniadio une destination privillégiée.

Dans son plan de sabotage en série du pôle urbain, et accusé d’empiètement sur ses limites, le Maire ne s’est pas arrêté à la manipulation des populations contre l’Etat.
Selon Mame Cheikh Seck le porte- parole, le Maire adopte de nouveau une autre stratégie consistant à fermer les yeux sur l’insalubrité et l’insécurité de la ville pour dépeindre la belle image de diamniadio.

A l’en croire, plus de 1500 pauvres résidents de Diamniadio sont privés de toit au profit de son fils Pape Gueye qui s’est approprié la moitié du domaine communal. La commune est devenue la propriété privée du Maire et de son fils (footballeur professionnel) qui profite de ses primes pour s’approprier les terres communales, a t-il soutenu.

Pape Gueye a financé la campagne de son père aux dernières locales. Et, la campagne anticipée par ce dernier prouve que son bailleur biologique a déployé encore les gros moyens pour l’immortaliser au poste de maire.

Ainsi, la JCF interpelle l’Etat et les organisations de la sociéte civile sur cette discrimination sociale et exige un audit foncier et l’installation d’une délégation spéciale. Le cas contraire, menace ladite structure, on va appeler à la révolte pooulaire.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok