À la découverte de Yann Dalon, le Français qui a transformé le vestiaire du FC Barcelone

Vous ne le connaissez peut-être pas mais vous avez sûrement déjà vu ses nombreuses illustrations sur Instagram, sur Twitter ou un autre réseau social. Car depuis 2014, Yann Dalon est un illustrateur qui a la cote auprès des ligues sportives, des athlètes et des clubs. « Mon premier client dans le sport était ESPN en 2015. Ils m’avaient contacté pour faire une illustration de plusieurs légendes du sport américain », raconte l’illustrateur français de 33 ans qui s’est fait connaître très rapidement sur les réseaux sociaux. « Quand j’ai lancé mon activité en 2014, j’ai immédiatement utilisé les réseaux sociaux pour partager mon travail. La plateforme que je privilégie est le site behance.net, qui permet justement aux illustrateurs et artistes de partager leurs œuvres au grand public. Du coup, j’ai eu la chance d’être rapidement contacté par mes clients. Je ne les ai jamais démarchés. » Très rapidement, le Français se fait un nom dans le sport et dans le monde entier. Il collabore à plusieurs reprises avec la NBA avant de faire son entrée dans le football.

« Mon premier client dans le foot a été le magazine anglais FourFourTwo. Puis le média SoccerBible a réalisé une série d’articles sur mes illustrations et les a partagés sur ses réseaux sociaux. Une de mes illustrations sur Messi a même généré plus d’un million de vues sur Instagram », se remémore Yann. Et de préciser : « Mais ce qui m’a vraiment fait décoller dans le foot, c’est ma collaboration avec l’équipe de France en 2018. La FFF m’avait contacté avant la compétition pour que je décore les murs de l’hôtel des Bleus en Russie. Ç’a été un succès. De nombreux joueurs s’étaient pris en photo devant leur illustration et avaient partagé cela sur Instagram. »

Le Barça sous le charme

Fort de sa popularité grandissante dans le foot, Yann Dalon est contacté par le Barça dès le début d’année 2019. « Le FC Barcelone voulait que je réalise une illustration spéciale de Lionel Messi pour son 600e but avec le club. Ils ont beaucoup apprécié mon travail et m’ont invité au Camp Nou. J’ai même rencontré le vice président du club Jordi Cardoner », raconte Yann Dalon.

Quelques mois après le début de la nouvelle saison 2019/2020, le Barça décide donc de faire une nouvelle fois appel aux services du Français, qui dévoile : « à la base, je devais uniquement réaliser des illustrations pour des produits dérivés du club et pour leurs réseaux sociaux. Mais ils ont été tellement satisfaits du rendu qu’ils ont décidé d’utiliser ces illustrations pour les mettre dans le vestiaire. Je devais réaliser 46 illustrations (2 différentes pour 23 joueurs) au total, ce qui m’a demandé 1 mois et demi de travail. »

Diplômé de grandes écoles d’arts appliqués, Yann Dalon se distingue par une maîtrise de différentes techniques. Son travail est un mélange de dessins à la main, à l’encre, d’aquarelle et de peinture digitale qu’il retouche sur ordinateur. « Pour les illustrations que vous voyez dans les vestiaires du Barça. J’ai commencé par du dessin à la main puis j’ai scanné mes travaux numériquement pour ensuite les retoucher sur ordinateur. Par la suite, mes dessins ont sans doute été thermocollés sur les casiers des joueurs », détaille le Français qui peut parfois avoir des petites contraintes pendant la réalisation de ses travaux.« Les actions que j’ai dessinées sont issues de photos dont le club détient les droits. Je ne suis pas totalement libre sur cette partie. Par contre, j’ai souvent le choix entre plusieurs photos et si elles ne me plaisent pas, je peux leur dire et je peux aussi leur indiquer quel type d’actions je préférerais. Il faut savoir qu’à travers mes illustrations, je souhaite placer l’athlète au rang d’une icône charismatique. Un peu à la manière d’une sculpture grecque. Il faut donc que l’action que je dessine soit dynamique et mette en valeur l’athlète. »

En parlant d’athlètes, les joueurs lui font rarement des retours directs sur ses travaux et depuis le lancement de son activité, le Français travaille rarement sur des projets personnels. « Certains joueurs comme Yanga Mbiwa, Marco Reus ou Lucas Moura ont déjà fait appel à mes services mais même dans ces cas-là, j’ai rarement un contact direct avec les joueurs car ils ont des équipes qui gèrent leur communication. » D’ailleurs, Yann Dalon n’est pas autorisé à vendre ses illustrations à des particuliers car elles restent la propriété des clubs ou des médias qui l’embauchent.

Et quand on lui demande s’il a d’autres projets en cours avec des clubs de foot, Yann Dalon botte en touche : « Désolé mais je ne suis pas autorisé à le dire. » Pour avoir la réponse, il faudra donc rester branché sur ses différents réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.