Abdou Karim Guèye « Khroum Khak » – Un chasseur de « femmes riches » ?

D’une source sure on a un message audio (que nous gardons jalousement) d’une jeune dame qui vit en France. Celle-ci voulait attirer l’attention des Sénégalaises sur la pratique de certains escrocs qui choisissent des femmes non mariées mais financièrement liquides et qui les épousent pour profiter de leur fortune.

La dame M. S. a connu le célèbre rappeur Abdou Karim Guèye dit Karim Khroum Khak et noué avec ce dernier une relation amicale, au début mais amoureuse plus tard. Lorsque l’amitié a tourné à l’idylle, l’ami Karim lui propose de l’épouser comme niaarel. Mais il prend soin de l’affranchir sur sa situation plus ou moins… précaire. Époux d’une première femme « malade » selon ses dires et père de plusieurs enfants, il peine à joindre les deux bouts mais serait prêt à épouser la dame M. S. pour «jaamu yalla». Cette dernière, issue d’une bonne famille et célibataire souhaitait naturellement une telle proposition surtout qu’elle n’était pas une nécessiteuse car elle travaille régulièrement et gagne bien sa vie. Elle avait quelques économies et pouvait lui donner un coup de main pour l’aider à soigner sa femme malade.
Le mariage a été scellé, financé par la dame M. S. qui est retournée à son travail en France. Puis presque aussitôt, Khroum commence à la solliciter pour différentes raisons. La même source suppose qu’il s’agissait de raisons aussi fallacieuses que le besoin d’acheter un mouton pour baptiser son dernier enfant né de sa «aawo», des manifestations religieuses où il devait donner sa participation, un ami malade mais qui lui demandait son soutien pour une opération d’urgence… bref Khroum ne ratait aucune occasion pour soutirer de l’argent à M. S.

Mais au final, cette dernière en avait assez de servir de vache à lait. Elle a donc commencé à se rebiffer en refusant de lui envoyer de l’argent. Mais elle avait remarqué qu’à chaque fois qu’elle lui opposait une fin de non-recevoir, il faisait preuve d’une mauvaise humeur massacrante. Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse. M. S. avait compris que le gars est un chasseur de femmes aisées. Pour le prouver, elle propose à une de ses amies qui vit en Espagne de tendre un piège à Karim Guèye. Celle-ci entre en contact avec notre ami par l’internet en lui faisant comprendre qu’elle travaille dans une banque. Naturellement Khroum lui propose de l’épouser mais commence déjà à la solliciter financièrement. Il ne savait pas qu’il s’agissait juste d’un piège pour le confondre et découvrir son jeu.

Aujourd’hui la dame M. S. est très amère mais elle se console d’avoir démasqué un «escroc aux femmes aisées». Elle a dû user d’un subterfuge pour y parvenir mais cela en valait le coût car elle souhaitait attirer l’attention de ses sœurs sur les agissements de ces hommes «qui ne veulent pas travailler mais qui comptent sur la naïveté des femmes riches, célibataires, divorcées ou veuves».

Nous avons tenté à plusieurs reprises de joindre l’ami Khroum mais il ne répond pas. Nous lui avons même envoyé des messages sms mais il n’a toujours pas réagi. Mais nous disposons des audios envoyés par la dame M. S. et attendons impatiemment la réaction du sieur Abdou Karim Guèye s’il le souhaite.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok