Abidjan : la Zone de Libre Echange Continentale Africaine expliquée aux députés du Parlement de la CEDEAO

Abidjan : la Zone de Libre Echange Continentale Africaine expliquée aux députés du Parlement de la CEDEAO
C’est ce jeudi 13 septembre que s’est ouvert à Abidjan en république de Côte d’ivoire le séminaire parlementaire sur la zone de libre-échange continentale africaine. Placé sous le thème Défis et perspectives du libre-échange en Afrique – Rôle des communautés économiques régionales (CER).

Ce séminaire se veut un espace d’échange et de discussion des parlementaires de la CEDEAO sur la nécessité de trouver des voies et moyens d’accéder à une Afrique économiquement viable et dont les échanges sur le plan commercial se feront de manière définitivement tournés vers le progrès. « Le rendez-vous d’aujourd’hui s’inscrit dans la continuité des actions de renforcement des capacités des parlementaires. Lomé et Dakar ont déjà abrité un séminaire semblable. « La Zone de libre-échange continentale africaine : Défis et perspectives du libre-échange en Afrique – Rôle des Communautés économiques régionales « … La création de la zone de libre-échange la plus large au monde, avec la population la plus jeune du monde, représente un acte majeur de notre volonté commune de construire l’Afrique de demain. » dira président du parlement de la CEDEAO, S.E Moustapha Cissé Lo dans son discours d‘ouverture.

Selon le vice-président de la Cote d’Ivoire, Monsieur Daniel Kablan Duncan qui a donné le coup d’envoi de ces 3 jours de réflexion, il est important de revoir le comportement de l‘Afrique en général et celle de l’ouest en particulier dans le développement économique de la zone. Pour ce, la zone de libre échange du continent est une nécessité et il faudrait accélérer sa mise en œuvre conformément au souhait des chefs d’Etat qui l’ont signé en mars 2018 à Kigali au Rwanda.

Le président du parlement de la CEDEAO a auparavant souligné que cette zone de libre-échange continentale africaine suscite de grands espoirs à travers tout le continent et maintenant que le cadre juridique a été décliné, qu’il faut maintenant s’attaquer aux étapes suivantes dont l’une des plus importantes reste l’appropriation de cette initiative par les populations représentées par les députés du parlement de la CEDEAO.

Plusieurs sujets seront en débat durant ces jours à savoir : l’objectif de l’union africaine et ses réalisations ; les defis et perspectives d’une Afrique sans frontière ; les strategies de mise en œuvre de la zone de libre-échange ; ou encore le rôle du parlement de la CEDEAO dans la facilitation de la mise en application de la zone de libre-échange.

Le séminaire qui se poursuit jusqu’au 15 septembre prochain sera suivi de la session extraordinaire du parlement de la CEDEAO toujours à Abidjan en république de Côte d’ivoire.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok