Affaire Bineta Camara, Ousmane Sonko Brise Le Silence

recrudescence de la violence et réclament plus de sécurité pour la population.

Ousmane Sonko et ses camarades estiment que dans un pays qui aspire au développement, la sécurité doit toujours être une compétence partagée entre l’Etat, les collectivités territoriales et la population.

«Apporter une réponse concrète à la demande sociale de sécurité représente dès lors une priorité. Pastef-les Patriotes propose, afin d’éradiquer ce fléau, de larges concertations nationales de toutes les composantes (religieux, autorités coutumières, politiques, acteurs socio-culturels, presse, société civile, experts…) pour trouver des solutions pérennes et consensuelles», indique Ousmane Sonko et ses partisans. Faisant allusion aux meurtres de jeunes filles, notamment celui de Bineta Camara à Tambacounda, ils considèrent que «ôter la vie d’un être humain n’est que l’expression ultime d’une hiérarchie de violences exercées quotidiennement et qui restent souvent impunies. Et quand cette violence touche l’une des couches les plus vulnérables de la population, c’est toute la société qui en sort meurtrie»

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok