Affaire Bougazelli -Découvrez comment Wade a sauvé le député d’un déferrement ce Vendredi

Le refus du député Seydina Fall dit Bougazzelli, mêlé dans un supposé trafic de faux billets de banque, de déférer à la convocation des gendarmes a fait couler beaucoup d’encre. Mais, sa décision n’était pas prise à l’aveuglette.

En effet, le député de la mouvance présidentielle a tout bonnement appliqué la « jurisprudence » de l’ancien président du Sénégal (2000-2012) Abdoulaye Wade, qui conseillait de ne pas répondre à une convocation de la police ou de la gendarmerie le vendredi. Le risque, disait-il, était qu’on pouvait y être gardé tout le week-end.

Ainsi, sur conseil de plusieurs de ses proches, informent « Les Echos », Bougazzelli a décidé donc, de ne pas répondre à une convocation de la gendarmerie, le vendredi, car il risquant de passer le week end en garde à vue. Raison de plus de croire que le député a intentionnellement organisé son injoignabilité et sa « disparition »

Pour rappel, Seydina Fall alias Bougazelli a été auditionné le jeudi 14 novembre dans une affaire de trafic présumé de faux billets de banque d’un montant d’un peu moins de 100 millions FCFA, selon les sources bien au fait du dossier, indique le journal « Les Echos ». Après sa libération tard dans la soirée, il devrait revenir le lendemain vendredi à la Section de recherches de la Gendarmerie de Colobane. Mais, il n’a pas déféré à la convocation. Aux dernières nouvelles, il a été localisé à Touba, où il est allé se réfugier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.