Affaire du chèque de 600 millions de la CES à la mairie de Bargny : Des conseillers municipaux accusent le maire de…

L’affaire des 600 millions de la Compagnie d’électricité du Sénégal (CES) remis à la mairie de Bargny suscite une vive colère chez certains conseillers municipaux.

Cette manne financière que le maire souhaite voir injectée dans le projet « Bargny ville verte »  pour le relogement des impactés de la centrale et des populations de Bargny Guedj menacées par l’érosion côtière, continue  de créer la polémique. Ces conseillers municipaux ont tapé du poing sur la table pour exiger « toute la lumière » sur cette affaire.

Selon eux, cette démarche obéit à une volonté de laisser prospérer « une situation ombrageuse » pour avoir procédé  au virement de l’argent dans son compte personnel.

« Nous ne pouvons pas comprendre qu’un chèque de 600 millions de F CFA soit adressé à la mairie dans le cadre du protocole tripartite pour nous dire qu’il n’était pas possible de l’encaisser pour un problème de compte, alors qu’aucune notification n’a été faite au Conseil municipal », fulmine Pape Diamé Dionne.

Selon nos confrères de « Vox populi », interpellé sur la question, le maire a rejeté en bloc les accusations pour déplorer la cabale politique qui, selon lui, a porté un coup de massue au projet de relogement des impactés de la centrale sur le site de “Bargny ville verte.”

Des tentatives de divertissement qui selon le maire, n’érode pas pour autant sa volonté de porter l’affaire devant la justice.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok