Une affaire d’avortement clandestin éclate dans le Gouvernement

Une affaire d’avortement secoue la République. Le Chef de Cabinet d’un département ministériel a été arrêté puis relâché. Selon le journal Zoom Infos, lu par Actunet.net, le Chef de cabinet a été sauvé par un patron de presse qui, au dernier moment, a revendiqué la grossesse.

En effet, dans le feu de l’installation du nouveau gouvernement, un département ministériel aurait été secoué par une histoire d’avortement clandestin qui a mal tourné. Le Chef de cabinet du ministère en question a été arrêté et gardé à vu dans un Commissariat, pour subir une enquête judiciaire.

Au départ, c’est la fille engrossée qui est démasquée et interpellée par la Police. C’est elle qui aurait certainement fait des révélations aux enquêteurs qui ont aussitôt arrêté le Chef de cabinet. Les patates étaient presque cuites pour le Cc. Mais heureusement pour lui, un patron de presse a fait irruption dans le dossier pour revendiquer la paternité de la grossesse. Une intervention planifiée et coordonnée ? Nous donnons notre langue au chat.

En tout cas, le patron de presse a réussi à embrouiller les pistes des enquêteurs. Mais aussi, ajoute la canard, une forte pression maraboutique a pesé de tout son poids, pour arranger la situation.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok