Affaire drame aux Maristes : L’AJS exige le respect de la présomption d’innocence

Affaire drame aux Maristes : L’AJS exige le respect de la présomption d’innocence

L’association des juristes du Sénégal condamne avec la dernière énergie les cas de violence notés dernièrement dans le pays. Pour le cas de Aida Mbacké, la dame qui a brûlé vif son mari aux Maristes, l’Ajs insiste sur le respect de la présomption d’innocence.
Amy Sakho, chargée de la communication de l’association, précise : « La position de l’AJS comme dans tous les actes, nous condamnons avec la dernière énergie. Nous ne faisons pas la promotion de la violence. Au contraire, on dénonce et on souhaiterait que toute personne qui commet la violence, se voit appliquer la loi dans toute sa rigueur quelle que soit la personne, que ce soit un homme ou une femme. »

Sur les ondes de Iradio, la juriste insiste : « On ne défend pas Aïda Mbacké mais un principe de droit qui est la présomption d’innocence parce qu’au moment où je vous parle Aïda Mbacké n’est pas encore inculpée ».

Dans cette affaire, rappelle Amy Sakho, il y a deux témoins : Aïda Mbacké et son mari. Et, jusqu’à preuve du contraire, « (Aïda Mbacké) est toujours innocente jusqu’à qu’elle soit condamnée. Donc nous, c’est la présomption d’innocence qu’on n’est en train de défendre. Et là, c’est valable pour tout le monde. »

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok