Affaire Karim Wade: Le Meel critique violemment Macky Sall et son régime

Le Mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel) est monté au créneau suite au rejet de l’inscription de Karim Wade sur les listes électorales. Victor Sadio DIOUF et ses camarades ont attaqué Macky Sall et son régime. Il l’accusent de vouloir se cramponner au pouvoir en se débarrassant de son principal challenger Karim Wade.

«Depuis quelques jours, les thuriféraires de Macky Sall envahissent les plateaux de télévision et les médias pour divertir les Sénégalais et tenter de les embarquer dans un débat malsain et fatal pour l’équilibre social de notre pays. Pour la première fois de l’histoire politique du Sénégal, on entend des ministres de la République se prononcer publiquement contre la candidature d’un adversaire politique ayant obtenu le plébiscite de son parti. La volonté du régime de se cramponner au pouvoir en se débarrassant de son principal challenger Karim Wade vient d’atteindre des proportions scandaleuses et inquiétantes», fustigent les jeunes libéraux.

D’après eux, « le sulfureux ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye et son administration aux ordres nous vendent le rejet de l’inscription de Karim Wade sur les listes électorales. Non ! C’est du pur mensonge et une énième machination contre le candidat K.W ». En effet, précisent-ils, «la demande d’inscription de KW sur les listes électorales a été acceptée et un récépissé en date du 16 avril 2018 lui a été délivrée par le président de la commission administrative du Koweït.»

Selon eux, la déclaration du «maître de l’apostasie» et ministre de la Justice Madior Fall, que la candidature de KW était irrecevable, contredit celle de l’ex-ministre de la Justice Sidiki Kaba «qui expliquait devant un parterre de journalistes au soir de la condamnation de KW par la CREI que le sieur Wade conservait tous ces droits civiques et politiques».

«Ce mensonge d’Etat est inacceptable dans un état de droit et prouve à suffisance l’ingérence de l’exécutif dans le fonctionnement de la justice et prépare l’opinion à une forfaiture certaine de juges aux ordres», peste le Mouvement des élèves et étudiants libéraux, qui avance que «cette machination parrainée par Macky Sall a pour seul but d’écarter un citoyen Sénégalais jouissant de tous ses droits politiques de la course aux présidentielles de 2019.»

Le Meel d’alerter : «Les agissements déloyaux de Macky SALL et son régime obsédés par des atteintes graves aux règles du jeu et la manipulation constante d’un pan entier de la justice à des fins électoralistes mèneront, inéluctablement notre pays vers le chao. Et, le peuple souverain sera debout pour faire face, sous des formes multiples et variées.»

Senegal7

commentaires
Loading...