Affaire Pétro-Tim : Saluer l’inflexibilité du Président, Macky Sall (Par Diaw Fara)

Qui n’a pas entendu les accusations de détournements de deniers publics de Aliou Sall suite à la sortie d’un reportage de la chaine anglaise BBC ?
Cette affaire a fini par traverser les frontières mais je pense qu’il faut en faire une analyse plus minutieuse et plus retenue car au final on se rend compte que nous sommes en pleine tempête médiatique et au cœur d’une cabale politique.
Au Sénégal on est plus dans l’émotion que la réflexion mais force est d’avouer que ceci reste une force mais aussi un talon d’Achille car notre cerveau est habitué à plus juger et à faire par la suite l’état des lieux et non le contraire.
Quel est le véritable rôle de Aliou Sall ou d’un Franck Timis dans la gestion de nos ressources naturelles, telle est surement la question la plus posée du moment mais dans ce cas il faudra aussi faire avec la présomption d’innocence et, ce malgré que ces derniers semblent être liés.
La justice sénégalaise indépendante et autonome devra alors se montrer plus coriace que d’habitude car question d’éthique, d’impartialité au vu de certains dossiers politiques qui ont été bâclés dans les plus brefs délais.
Éviter encore plus de frustrations, on a encore vu la démarche du Président de la République, Macky Sall qui se retrouve au cœur du scandale dans cette ‘’SALL AFFAIRE’’, ce dernier s’est montré très inflexible et imperturbable et ce, malgré les pressions de l’opposition et même d’honnêtes citoyens avides de réponses.
Tous les sénégalais sont des justiciables telle est ma lecture dans cette affaire et je ne peux en aucun cas me poser en avocat du diable mais juste essayer d’éclairer la lanterne de ceux qui comme moi pensent que cette histoire sera tirée au claire d’ici peu.
Utopiste ? non je ne pense pas mais réaliste plutôt car le linge ‘’SALL’’ sera bel et bien lavé en famille, alors une question me taraude l’esprit si tel est le cas peut-on dire que le parti passera avant la patrie et si oui alors qu’en fera-t-on des quinze millions de sénégalais qui espèrent des réponses concrètes et des sanctions à la hauteur ?
Trop de question et pas de réponses encore mais s’il m’était donné la chance de parler face à face au Président de la République, je lui demanderais solennellement d’être le chef d’état de tout le monde et non de son monde, comprenez bien sûr par la, partisans, amis, famille et les deux millions de sénégalais qui ont renouvelé leur confiance à ce dernier.
Restez debout M. le Président mais n’épargnez personne car au final vous serez seul à rendre des comptes et cette jeunesse vous prend comme model et tachez de le rester pour les générations futures et pour les quatre prochaines années de gouvernance qui vous reste dans l’histoire de la nation sénégalaise.
Pour ma part je reste neutre mais n’empêche que j’attends des réponses et que cette opposition puisse à jamais comprendre votre amour de la patrie et le respect des institutions sinon M. le Président nous iront droit vers les abysses et en y restant très longtemps votre politique ne sera que chimère aux cotés de l’abime, seule, à l’étroit et avec tant de remords.
 
Adama Diaw (Diaw Fara)
Agent au ministère de l’urbanisme
Mail.diawfara85@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.