Magal

AG de l’ONU – Sidiki Kaba délivre le message du Président Macky Sall

Venu représenter à la 73ème session de l’Assemblée Générale de l’ONU, Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République, Son Excellence Monsieur Sidiki KABA, Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, a eu un agenda particulièrement chargé ce 24 septembre 2018.

Entre autres activités, le Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a participé au Sommet de la Paix Nelson Mandela dans la salle de l’Assemblée Générale de l’ONU mais aussi à la réunion du Groupe de contact de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) sur le Mali. A cette occasion, dans son discours, Me Sidiki Kaba a réitéré «les chaleureuses félicitations de Son Excellence Monsieur le Président Macky SALL à Son Excellence Monsieur le Président Ibrahim Boubacar KEITA, à la suite de sa réélection à la tête du Mali, le 12 août 2018». Il a souhaité que cela soit «une belle opportunité pour un retour définitif de la paix et de la stabilité, dans un Mali uni, réconcilié avec lui-même et résolument tourné vers le progrès».

Après avoir rappelé les liens de voisinage, de fraternité et de partage «de nombreux liens culturels et historiques» entre le Sénégal et le Mali, le Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a relevé que la «quête de paix et de prospérité a une résonance collective car elle fait écho au maintien de la sécurité régionale en Afrique de l’Ouest», dans l’espace CEDEAO mais aussi celui de l’OCI et ailleurs. D’où son appel sur la nécessité de «continuer à faire preuve de solidarité à l’endroit du Mali, notamment au sein de la Oumah islamique».

Au nom du Président de la République Macky Sall, le ministre Sidiki Kaba a salué «la récente mission effectuée à Bamako, du 05 au 10 mars 2018, par une délégation du Groupe de contact sur le Mali, conjointement avec des représentants du Fonds de Solidarité islamique et de l’ISESCO, afin d’évaluer, avec les Autorités maliennes, la situation sécuritaire, humanitaire et socio-économique, ainsi que les progrès notés dans ces domaines». Sous ce rapport, il a indiqué toute l’attention qui mérite d’être accordé aux conclusions du Rapport de mission.

Toutefois, il a fait remarquer que «es efforts visant la consolidation de la paix et de la sécurité sont encore, périodiquement, remis en cause par des attaques terroristes survenant, le plus souvent, aux alentours de Kidal et dans les régions du Nord du Mali». «Le Sénégal condamne les actions violentes perpétrées, en particulier, à l’encontre de personnels humanitaires ou de membres de la MINUSMA, car elles fragilisent les efforts communs de l’OCI et de l’ONU dans le cadre du processus de paix et de concorde nationale», souligne le ministre Sidiki Kaba.

Pour qui, «le Sénégal en appelle à l’application intégrale de l’Accord de paix et de réconciliation nationale issu du processus d’Alger, signé le 15 mai 2015, à Bamako. La restauration effective et durable du pouvoir régalien de l’Etat malien sur l’ensemble du territoire national, à travers notamment les administrations intérimaires dans les régions du Nord et les patrouilles conjointes, doit demeurer un impératif».

Le ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur en compagnie de l’ambassadeur Cheikh Niang à l’AG de l’ONU

«Durant son mandat au Conseil de Sécurité, le Sénégal s’était joint à l’adoption de la résolution 2374 (2017), présentée par la France à la demande du Gouvernement malien, et imposant des sanctions aux individus et groupes reconnus comme étant responsables d’actes de nature à entraver la mise en œuvre de l’Accord sus-évoqué», justifie le Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur. Avant d’ajouter que, «contributeur majeur de la MINUSMA, dotée d’un mandat robuste par la Résolution 2295 (2016) du Conseil de Sécurité, le Sénégal poursuit avec engagement sa participation militaire sur le terrain».

Et pour terminer, Sidiki Kaba abordera la question liée à l’assistance humanitaire pour déclarer que «l’approvisionnement soutenu du Fonds d’Affectation spéciale pour le Mali devrait être assuré, au bénéfice de son développement et de sa reconstruction, qui sont d’authentiques moyens d’encourager le dialogue national inclusif».

A noter qu’au plan bilatéral, Me Sidiki KABA a procédé, en marge de l’AG de l’ONU, avec son homologue Son Excellence Monsieur Sirojiddin MUHRIDDIN, à la signature d’un accord établissant des relations diplomatiques entre le Sénégal et le Tadjikistan. Il a rencontré son homologue Son Excellence Souef Mohamed EL AMINE de l’Union des Comores, celui de la Finlande, Son Excellence Monsieur Timo SOINI, de la Tunisie Son Excellence Monsieur Khemais JHINAOUIS.

IGFM

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok