Agression à l’Ucad : Le caméraman de la 2Stv raconte

Beydi Mboup, caméraman de la chaine de télévision privée 2Stv a passé une matinée assez compliquée, ce vendredi. Parti à l’Ucad pour les besoins d’un reportage sur l’occupation anarchique de l’espace public, il a été agressé par les marchands tabliers qui ont pris quartier aux abords du temple du savoir.

«Nous sommes venus pour faire un reportage sur les opérations de déguerpissement devant l’Ucad. Alors que je n’ai même pas encore pris le temps de braquer ma caméra, un individu s’approche de moi pour m’insulter et me traiter d’oiseau de mauvais augure. Sur le champ, je prends la ferme décision de ne pas répondre à la provocation», renseigne le caméraman.

Mais c’était sans compter avec l’insistance du tablier, qui en veut farouchement aux relayeurs d’informations.

«Sur ces entrefaites, poursuit l’agent de la 2Stv, le frère de mon ‘agresseur’ entre dans la danse. Il l’appelle à ses côtés, puis l’encourage à décocher des insanités à mon encontre. Face à ce déluge d’injures, je n’ai pas pu m’empêcher de risposter. Il y a eu échange des propos aigres-doux », raconte Beydi Mboup.

Ensuite, la tension est montée d’un cran. «Ils m’ont jeté des pierres, et j’étais obligé de me défendre. Il y a eu accrochages. Ils m’ont blessé à la main et à la jambe gauche. Ma caméra a aussi été endommagée», souligne le preneur d’images.

Finalement, l’équipe de reporters de la 2Stv est rentrée bredouille. Une plainte contre X a été déposée à la police du Point E.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok