ALERTE AUX FILLES!!!! Voici une nouvelle drogue utilisée afin de vous vloler. A lire absolument !

Une rencontre en boîte ou dans une soirée s’accompagne souvent d’un verre (alcool ou soda).

Échange de sourires, de paroles, tentatives de séduction… Quelques temps plus tard, au moment de rentrer chez soi, on peut se sentir tout à coup somnolent. L’autre propose de nous raccompagner et c’est là que les souvenirs s’arrêtent. Jusqu’au lendemain matin où au réveil on trouve des préservatifs usagés à côté du lit… Impossible de se souvenir de ce qu’il s’est passé et pourtant, une sensation étrange nous habite… On a peut-être été victime de « la drogue du viol ».

Mais de quoi s’agit-il ? Pourquoi de tels effets ? Comment s’en protéger ? En effet, appelé « Easy Viola », cette nouvelle drogue du viol est apparue ces dernières années, permettant de faire faire ce que l’on souhaite à une éventuelle victime sans lui laisser aucune trace mnémonique. Cette drogue dans une moindre mesure permet également de faire dire ce que l’on souhaite à une personne sous son emprise, du fait de la forte suggestibilité qu’elle induit, proche d’un état hypnotique, et surtout pas la vérité.
Il existe une vingtaine de substances associées à cette drogue du viol, mais deux d’entre elles sont plus fréquemment utilisées: le Rohypnol et le GHB.

Leur prise provoque des effets déroutants : sensation soudaine de vertige, parfois d’euphorie, puis amnésie partielle ou totale. C’est la porte ouverte aux agressions de tous types (abus sexuels, vols etc…).
La nouvelle tendance fait que cette drogue est beaucoup plus utilisée dans les discothèques par des hommes mal intentionnés en quête de victimes à mettre sous leur lit.

C’est une cri du coeur que nous lançoons afin que vous soyez sur vos gardes et que tous vos proches soient informés de ce fléau pour les protéger de ce fléau qui prend de l’ampleur.
Quelques précautions importantes à prendre quand vous sortez : évidemment ne jamais laisser traîner votre verre ou ne jamais accepter un nouveau verre sans avoir pu vérifier « son parcours ». Garder un œil sur vos amis, histoire de repérer éventuellement un comportement anormal et pouvoir y réagir.

Éviter de sortir seul-e, de toute façon c’est toujours mieux d’avoir quelqu’un sur qui compter… et plus on est de fous, plus on rit ! Mais que cela ne vous empêche pas de faire des rencontres charmantes et bienveillantes, car ça existe ! En attendant, restez attentifs, sans bien-sûr devenir paranos et oublier de vous amuser !

Source : aregialedis

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok