Algérie : Construction de la plus grande mosquée d’Afrique d’une valeur de 2 milliards de dollars

Après près d’une décennie de retard dû à des contraintes financières, la grande mosquée, qui peut accueillir jusqu’à 120 000 fidèles, sera enfin ouverte cette année, grâce aux entrepreneurs chinois qui finalisent tous les aspects du bâtiment.

Les responsables algériens envisageaient l’idée d’avoir une méga-mosquée depuis 1962, date à laquelle le pays a obtenu son indépendance de la France. Ce rêve a commencé à devenir réalité en 2012 lorsque le pays a signé un accord avec l’entrepreneur public chinois, China State Construction Engineering Corporation.

Le gouvernement algérien a alloué environ 1 milliard d’euros au projet de la grande mosquée, a déclaré la CGTN.

La Djamaa El Djazair, également connue sous le nom de Grande Mosquée d’Alger, est située dans le quartier al-Mohammadiya d’Alger et s’étend sur une superficie de 200 000 mètres carrés.Publicité

Algérie : Construction de la plus grande mosquée d'Afrique d'une valeur de 2 milliards de dollars (photos)

Une fois achevée, elle sera la troisième plus grande mosquée du monde par sa superficie, après les mosquées de pèlerinage de La Mecque et de Medina en Arabie Saoudite. Son minaret de 265 mètres (une tour mince utilisée pour l’appel à la prière) sera cependant le plus haut du monde.

La grande mosquée, qui comprendra une bibliothèque d’un million de livres, une école coranique et un musée d’art et d’histoire islamiques, sera « unique en son genre ».

« Il n’y aura rien de tel dans le monde, que ce soit sur le plan religieux, touristique ou économique », a déclaré Bouabdallah Ghlamallah, ministre des Affaires religieuses, en 2012, après la signature de l’accord entre l’Algérie et l’entreprise publique chinoise.

La plupart des dirigeants du monde islamique ont, au fil des ans, construit de magnifiques mosquées pour renforcer leur légitimité politique, selon les observateurs.

Le leader algérien, Abdelaziz Bouteflika, qui était au pouvoir depuis 1999 jusqu’à récemment, avait déclaré vouloir « laisser sa marque » en construisant ce magnifique lieu de culte.

Algérie : Construction de la plus grande mosquée d'Afrique d'une valeur de 2 milliards de dollars (photos)

Abdelaziz Bouteflika voulait aussi que la mosquée soit « un monument pour l’islam et pour les martyrs de la révolution algérienne », avait déclaré Ouarda Youcef Khodja, haut fonctionnaire du ministère du Logement et de l’Urbanisme, à la BBC en 2015.

« Ce monument sera un point de référence pour la révolution actuelle – la révolution du développement de l’Algérie », avait-elle ajouté.

La mosquée sera également « un emblème de l’islam modéré en Algérie et un bouclier contre toute forme d’extrémisme », a déclaré Ahmed Madani, conseiller au ministère algérien du logement.

D’autres, cependant, pensent que l’Algérie a donné la priorité à ce bâtiment en raison de sa rivalité amère avec son voisin, le Maroc, qui depuis 1993, possède la plus grande mosquée d’Afrique

« Si nous construisons une mosquée, ils construisent une mosquée ; si nous allons sur la lune, ils veulent aller sur la lune aussi », avait déclaré Samir Bennis, analyste de la politique étrangère du Maroc à Quartz en 2016.

Il a souligné que la rivalité entre l’Algérie et le Maroc se poursuit depuis la guerre du sable, un conflit militaire sur le territoire en 1963.

« L’Algérie n’apprécie pas que notre armée lui ait infligé une humiliation pendant cette brève guerre », a déclaré M. Bennis.

La mosquée algérienne, qui battra désormais celle du Maroc en taille et en hauteur de son minaret, a été conçue avec l’aide du cabinet d’architectes allemand KSPJurgen Engel Architekten.

Algérie : Construction de la plus grande mosquée d'Afrique d'une valeur de 2 milliards de dollars (photos)

Le minaret du complexe de 22 hectares aurait 43 étages. Chaque étage contiendra un musée qui documenterait une époque historique spécifique de l’Islam.Publicité

L’ensemble du complexe de la mosquée, qui comprend plus de 400 000 mètres carrés, possède un parc adjacent, une place publique, un centre culturel, des logements, une caserne de pompiers et une bibliothèque qui peut accueillir 6 000 personnes à la fois.

Ce lieu de prière dispose également de panneaux solaires et d’un système qui lui permettrait de retenir l’eau qui sera ensuite recyclée pour d’autres usages.

Lorsque la construction de la mosquée a commencé en 2012, elle employait environ 2 300 ouvriers, ingénieurs et directeurs. Selon un rapport du B1M, 17 000 personnes supplémentaires ont été employées indirectement comme sous-traitants.

Auparavant, les experts avaient mis en garde contre les risques de destruction de la mosquée lors d’un tremblement de terre, car la ville d’Alger s’étend sur deux plaques principales et est régulièrement frappée par des tremblements de terre.

Madani a déclaré à l’AFP en 2016 qu’un mécanisme capable d’absorber les mouvements terrestres a été mis en place. Cela permettrait au complexe de résister à un séisme de magnitude 9,0.

Les fonctionnaires sont peut-être ravis du grand édifice, mais les critiques pensent que la somme énorme investie dans le projet aurait pu être dépensée ailleurs – comme dans la construction d’hôpitaux, l’amélioration des soins de santé et l’éducation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.