Alimentation en eau de Dakar : Le nouveau système de protection installé avec succès

Les travaux de consolidation du système de protection anti-bélier de l’usine de Keur Momar Sarr, démarrés la veille ont été bouclés vendredi dernier à 21 heures. Après la mise en service des pompes, l’alimentation en eau de Dakar reviendra à la normale au bout de 72 heures au plus tard. C’est l’assurance donnée par le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, qui était ce samedi en visite sur le site pour constater de visu les travaux.

Le ministre était accompagné des directeurs généraux de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), Charles Fall, et de la Sénégalaise des eaux (Sde), Abdou Ball. « Nous nous réjouissons de constater qu’un défi technique a été relevé par notre expertise nationale. Au moment où je constate la fin des travaux hier (vendredi) à 21 h et la fin de la remise en service des pompes aujourd’hui (samedi) à 3h 43 mn du matin, je voudrais dire que ces ingénieurs et ces ouvriers ont été professionnels et engagés », a déclaré Serigne Mbaye Thiam dont c’était la première sortie en tant que ministre de l’Eau et de l’Assainissement.

Le coût global des travaux est de 6 milliards 500 millions de francs Cfa, selon l’ancien ministre de l’Éducation. Qui a adressé ses félicitations aux Dg de la Sones et de la Sde ainsi qu’à l’entreprise en charge des travaux, aux ingénieurs et aux ouvriers qui se sont mobilisés pour mener à bien les travaux.

« J’ai pu observer, pendant tout le déroulement des travaux, les prestations des différentes parties prenantes par des vidéos qui m’étaient envoyées. J’ai pu mesurer la délicatesse et la difficulté des travaux », a confié le ministre, qui a signalé que le chronogramme et le protocole des travaux ont été respectés. Ce qui, a-t-il souligné, a permis l’exécution des travaux avec une avance de près de 4 heures par rapport au délai de 48 heures fixé.

Les travaux de consolidation du système de protection anti-bélier de l’usine de Keur Momar Sarr entrent dans le cadre du programme de sécurisation des ouvrages hydrauliques névralgiques de l’alimentation en eau potable de Dakar. Ils ont momentanément privé d’eau les populations, mais c’était pour leur permettre plus tard de profiter d’un ouvrage sécurisé.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok