Amadou HOTT : «L’Etat Du Sénégal va désormais régler ses arriérés avant d’engager d’autres dépenses»

Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération internationale, a présidé, hier, l’atelier technique de validation de la revue annuelle conjointe (Rac). Selon Amadou Hott, les investissements mobilisés pendant la période 2014-2018 dans le cadre du Plan d’actions prioritaires 2014-2018 dit Pse ont permis d’atteindre des résultats probants pour asseoir les fondements de l’émergence.

Pour le ministre Amadou Hott, ce rapport n’est pas encore définitif, puisque les contributions seront prises en compte avant la validation finale. «Nous avons également reçu les recommandations et suggestions des partenaires au développement. Ce rapport a été préparé par nos services et validé sous réserve de prendre en compte certaines contributions. Nos services vont continuer les discussions jusqu’au 11 octobre avec les différentes parties prenantes pour tenir en compte les différentes suggestions, pour qu’on ait à la fin un rapport exhaustif qui tienne compte des préoccupations de tous», indique Amadou Hott.

Le ministre a tenu à rappeler que l’Etat a adopté de nouvelles stratégies dans la mise en œuvre de la deuxième phase du Plan Sénégal Émergent. En effet, à l’en croire, le gouvernement du Sénégal va, avant d’engager d’autres dépenses, éponger ses arriérés.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.