Amical : le Brésil fait le boulot contre le Cameroun malgré la blessure de Neymar

En Angleterre, le Brésil a tranquillement battu le Cameroun sur le score de 1-0. Un match bien dominé par la Canarinha, et surtout marqué par la blessure de Neymar en tout début de rencontre.
Belle affiche ce soir à Milton Keynes en Angleterre, emplacement surprenant il faut dire, où le Brésil affrontait la sélection camerounaise en match amical. Les coéquipiers de Neymar, qui sortaient d’une victoire face à l’Uruguay vendredi dernier (1-0), prenaient cette rencontre au sérieux, comme en témoigne le onze aligné par Tite au coup d’envoi. Une équipe A’ qui avait fière allure, avec la star parisienne forcément, mais aussi Allan, Arthur, Paulinho, Willian, Marquinhos ou Firmino, alors que le Girondin Pablo était présent dans l’axe de la défense ! Côté camerounais, il y avait aussi du beau monde, avec ce trio offensif bien connu par les fans de Ligue 1 : Bahoken, Choupo-Moting, Toko-Ekambi. Et au final, c’est la nation sudaméricaine qui a pris le meilleur sur la formation dirigée par Patrick Kluivert et Clarence Seedorf.

Les Camerounais démarraient avec des intentions très offensives, et au bout de deux minutes seulement, Choupo-Moting s’essayait à la tentative lointaine, sans succès. Allan répondait rapidement, et après un superbe crochet dans la surface, adressait une frappe bien détournée par Onana (5e). Mais très vite, le Brésil allait recevoir une bien mauvaise nouvelle, puisque Neymar sortait sur blessure, rentrant directement aux vestiaires, se touchant les adducteurs (8e). Richarlison prenait sa place. Les Brésiliens s’étaient emparés du ballon, et Onana sortait une parade décisive devant Firmino, qui avait pourtant tiré à bout portant (21e). Le rythme restait cependant très bas, et la domination de la Canarinha était assez stérile.

Le score aurait pu être plus sévère
Les Camerounais eux opéraient en contre, et Danilo devait sortir une intervention décisive pour empêcher Bahoken de reprendre au premier poteau devant Ederson (35e). Firmino lui ne profitait pas d’un très bon service de Richarlison et ne trouvait pas le cadre sur cette tête un peu trop écrasée (42e). Le joueur d’Everton, auteur d’une superbe entrée, allait être récompensé. Sur un corner botté par Willian, il plaçait une tête parfaite, et le cuir terminait sa course au fond des filets (1-0, 45e). Un avantage logique à la pause pour des Brésiliens bien supérieurs, et qui revenaient des vestiaires avec l’intention de continuer à faire mal aux Africains.

Les Sud-Américains n’étaient cependant pas toujours sereins derrière, à l’image de cette nouvelle contre-attaque du Cameroun, menée par Toko-Ekambi. Bahoken, à la réception, ne cadrait pas, seul face aux cages (53e). Dans la foulée, Gabriel Jesus, entré à la pause, touchait le poteau ! Un brin de folie dans cette rencontre qui en avait bien besoin. Danilo était lui aussi tout proche de signer le deuxième but brésilien, mais sa frappe frôlait le montant gauche d’Onana (60e). Arthur envoyait lui une mine sur la barre (68e) ! Les Brésiliens survolaient la rencontre, et les Camerounais pouvaient s’estimer heureux de ne pas avoir encaissé plus de buts. Allan et Gabriel Jesus manquaient eux aussi d’énormes occasions (86e, 90e). Le score en est resté là, malgré une barre de Mandjeck de la tête (90e+2) qui a semé la frayeur dans la surface brésilienne, et si ce match ne restera pas dans les annales, tout le monde au Brésil (et en France) sera attentif à l’état de santé de Neymar…

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok