Amical : l’OL s’incline face au Servette de Genève pour la première de Sylvinho

Avec une équipe très largement remaniée, l’OL s’est incliné 2-1 face au Servette pour la première de Sylvinho.

Les supporters l’attendaient depuis plusieurs jours et cette fois-ci, c’est bon. L’OL montrait son nouveau visage pour la première fois depuis la prise de fonction de Sylvinho. Les Gones jouaient le Servette de Genève à Bourgoin-Jallieu. Évidemment, il manquait encore la plupart des internationaux et certaines recrues. C’est donc une équipe avec beaucoup de jeunes et des éléments qui jouent habituellement peu que nous avons retrouvé. Titouan Thomas (17 ans), Yann Kitala (21 ans), Rayan Cherki (15 ans), Lenny Pintor (18 ans) ou encore Yassin Fekir (22 ans) débutaient tous dans le premier onze du nouveau coach lyonnais.

Cette équipe de gamins débutait de la pire des manières. Après moins de deux minutes de jeu, elle encaissait déjà un but, la faute notamment à.. Marcelo, pourtant le plus expérimenté de la bande. Le défenseur brésilien lâchait le marquage et laissait Koné marquer de la tête après un centre de Stevanovic côté droit (0-1, 2e). Les Gones souffraient en ce début de rencontre à l’image d’un Thomas qui perdait beaucoup de ballons au milieu. Sylvinho remplaçait aussi Kitala par l’Anglais Griffiths après moins d’une demi-heure de jeu. Il fallait même une magnifique envolée de Lopes pour empêcher Sauthier de doubler la mise (12e).

L’OL a du travail
La réaction de Tete avait bien failli faire mouche avec ce tir sur la barre (25e) seulement les lacunes du moment des Lyonnais se voyaient trop pour empêcher les Suisses de frapper à nouveau en contre. Formé à l’OL, Cognat chipait le ballon à Thomas au milieu puis décalait Tasar sur la gauche à l’entrée de la surface, dont le piqué battait Lopes (0-2, 33e). La pause arrivait à point nommé, d’autant que Sylvinho changeait dix joueurs à la mi-temps avec les entrées de Racioppi, Deyonge, Dramé, Augarreau, Yanga-Mbiwa, Thiago Mendes, Jean Lucas, N’diaye, Terrier, Fofana et Gouiri.

Lyon montrait un visage plus conquérant mais butait encore à cause de sa maladresse technique, notamment lorsqu’il s’agissait d’entrer dans les 30 derniers mètres. Frick ne devait d’ailleurs qu’écarter le danger sur ce centre Fofana (51e). Le gardien suisse n’avait plus grand-chose à faire jusqu’au penalty concédé par Sauthier. Terrier ne tremblait pas et réduisait la marque (1-2, 77e). Boosté par cette réduction de l’écart, l’OL poussait. Gouiri terminait très fort. Après un échange entre Thiago Mendes et Terrier il voyait Frick détourner sa frappe enroulée (81e). Trois minutes plus tard, le jeune attaquant réalisait un numéro en éliminant trois joueurs avant de buter sur le dernier défenseur (84e). Malgré cette réaction d’orgueil et un dernier arrêt de Racioppi devant Rouiller (89e), l’OL s’inclinait pour sa première sous l’ère Sylvinho-Juninho. Prochain rendez-vous face au Genoa dans une semaine.

La compo de l’OL en première période : Lopes – Tete, Marcelo, Denayer, Marçal – Pape Diop, Thomas, Cherki – Y. Fekir, Kitala, Pintor.

La compo lyonnaise en seconde mi-temps : Racioppi – Augarreau, Dramé, Yanga-Mbiwa, Deyonge – Thiago Mendes, Jean Lucas, N’Diaye – Terrier, Fofana, Gouiri.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.