Annulation de la hausse du ciment, l’emploi des travailleurs des cimentiers menacé…

Suite à la décision du gouvernement d’annuler la hausse de 5000 Fcfa, du prix du Ciment, qu’il trouve injustifiée, les travailleurs des cimenteries, Socosim, Dangoté, Ciment du Sahel, se disent très inquiets concernant la survie de leurs emplois.

Les travailleurs des cimenteries, Socosim, Dangoté, Ciment du Sahel ont peur que cette mesure de l’État du Sénégal à interdire la hausse du Ciment trouve répercussion dans leurs emplois.

Cheikh Diop, le secrétaire général du Cnts Fc affirme qu’il a été saisi par l’ensemble des travailleurs  desdites cimenteries. Et « après échange avec eux, on s’est rendu compte qu’il n’y a pas eu de hausse décrétée par les cimentiers, ils ont seulement essayé de répercuter les taxes successives qu’ils ne pouvaient plus supporter. Cela veut dire tout simplement que l’État doit les recevoir pour échanger avec eux », a-t-il laissé entendre.

Pour le syndicaliste, une seule des taxes qu’invoque les cimentiers, pouvait être répercutée sur le prix du Ciment pour éviter des pertes d’emplois.

« Si aujourd’hui, une seule, de ces taxes était répercutée sur le prix, je pense que les cimentiers peuvent  s’en sortir. Donc, il  y a lieu de rencontrer les cimentiers, discuter avec eux pour voir dans quelle mesure on peut sortir de cette situation. Sans quoi, les travailleurs pensent que leur emploi est menacé », déclare Cheikh Diop dans Rfm.

commentaires
Loading...