Après avoir accepté les rôles d’alliés depuis 2012 : L’avenir du PS et de l’AFP en question

Tanor Dieng Moustapha Niass

L’avenir du Parti Socialiste (Ps) et de l’AFP inquiète bon nombre d’observateurs de la chose politique. En effet, ces deux partis ont accepté de jouer les rôles d’alliés, depuis 2012. Ils soutiennent tous le président Macky Sall, patron de l’Alliance pour la République (Apr).

Dans sa parution de ce mardi, SourceA a donné la parole à des responsables de ces partis. Député et membre du Ps, Mame Bounama Sall a essayé de rassurer les plus sceptiques. “Le fait d’être dans la coalition Bby ne veut pas dire que nous avons renié notre Parti, notre engagement socialiste”, dira-t-il. De son côté, Dr Malick Diop de l’AFP se veut clair. “Nos activités n’ont jamais été abandonnées”, a-t-il précisé. Le responsable informe même que son Parti ira en Congrès, cette année, encore une fois.


Seulement, de l’avis du Politologue, Moussa Diaw, “le fait qu’ils n’aient pas de candidats à la présidentielle du 24 février dernier, “condamne ces deux partis à rester dans l’anonymat”. “Il n’y a pas de leader politique au Ps. Ce du fait que Tanor Dieng a essayé, mais il s’est retrouvé avec un résultat dérisoire et Moustapha Niasse est atteint par la vieillesse, mais il n’admet pas de passer la main”, ajoute-t-il. (Actusen)

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok