Après la RD Congo, l’épidémie d’Ebola s’étend en Ouganda

Après avoir touché plus de 2000 personnes en République démocratique du Congo, l’épidémie d’Ebola est arrivé en Ouganda où trois cas ont été détectés. Un jeune garçon de 5 ans est décédé dans la nuit de mardi à mercredi.

Un garçon de 5 ans, premier cas d’Ebola en Ouganda depuis l’apparition de l’épidémie en République démocratique du Congo il y a dix mois, est décédé dans la nuit de mardi à mercredi des suites de cette maladie, a-t-on appris, mercredi 12 juin, auprès d’un responsable du ministère ougandais de la Santé.


« Le garçon testé positif pour Ebola hier à Kasese est décédé la nuit passée dans l’unité de mise en quarantaine », a déclaré à l’AFP un responsable du ministère ougandais de la Santé, sous couvert d’anonymat.

« Comme le veut la pratique pour les cas d’Ebola, il est recommandé que les victimes soient enterrées immédiatement, et il le sera vraisemblablement aujourd’hui », a ajouté la même source, ajoutant que « tous les membres de sa famille ont été mis dans l’unité de quarantaine pour une observation plus facile ».

Deux autres cas d’Ebola ont par ailleurs été confirmés quelques heures après le décès du jeune garçon, a annoncé l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), citant la ministre ougandaise de la Santé, Ruth Aceng.

Le Ministère de la Santé de la République d’Ouganda a annoncé la présence du premier cas confirmé de la Maladie à Virus #Ebola en Ouganda depuis le début de l’épidémie d’Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Il s’agit d’un enfant de 5 ans venant de Mabalako en #RDC

Cette dernière avait indiqué mardi à l’AFP que l’enfant décédé était parti de Kasese (ouest de l’Ouganda) avec sa famille pour assister à des funérailles en République démocratique du Congo (RDC) et qu’il était tombé malade à son retour en Ouganda.

Le ministère ougandais de la Santé et l’OMS ont envoyé une équipe de spécialistes dans la ville de Kasese pour essayer de retrouver d’autres cas probables de la maladie et de vacciner ceux qui auraient pu entrer en contact avec l’enfant malade, selon l’OMS.

L’Ouganda s’était mis en état d’alerte depuis le début de l’épidémie dans l’est de la RDC, où plus de 2 000 cas d’Ebola ont été enregistrés. Les deux tiers de ces malades sont morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.