Argentine : Lionel Messi vide son sac !

La Pulga a lâché ses vérités sur la sélection argentine. Lassée des critiques incessantes sur les performances de l’Albiceleste, la star du FC Barcelone est sortie du silence sur un sujet qui lui tient particulièrement à cœur. Morceaux choisis.
« Pour le plus grand bonheur de beaucoup de monde, mon cycle (avec l’Argentine) est terminé, comme l’ont déjà fait d’autres coéquipiers (Biglia et Mascherano). Ces gens peuvent arrêter de se préoccuper pour savoir si je serai appelé ou non. Qu’ils s’occupent de ceux qui sont présents ou de ceux qui vont arriver pour le bien de la sélection. Je veux profiter de ma famille. » Jeudi soir, Gonzalo Higuain provoquait un gigantesque tollé en officialisant sa retraite internationale. Ce vendredi, c’est au tour de Lionel Messi de s’exprimer sur l’Alibiceleste dans une interview accordée à la radio 94.7 Palermo.

Visiblement affectée par les critiques qui entourent la sélection argentine, la star du FC Barcelone a décidé de sortir du silence. Comme pour donner encore plus de poids aux déclarations de son ancien partenaire en sélection. Régulièrement dénigré par les médias locaux, le principal protagoniste effectue une franche mise au point sur le contexte délétère régnant autour de lui et la sélection. « C’est devenu habituel que l’on dise des choses sur moi. Ils inventent tellement de choses… Je ne suis pas surpris par tout ça. Il y a beaucoup de mensonges, de choses inventées, ça me mets en colère, parce que les gens croient à ce qui se dit, » confie excédé le numéro dix du Barça.

Lionel Messi monte au créneau et défend la sélection argentine
Ce dernier souhaite visiblement vider son sac sur tout ce qu’il a enduré depuis l’élimination prématurée de l’Argentine lors de la Coupe du Monde en Russie. Un épisode qui a laissé des stigmates au sein de l’entourage du quintuple Ballon d’Or. « Si nous ne passions pas le premier tour, c’était l’un des plus gros échecs de l’équipe nationale. Nous avons discuté, et nous l’avons fait pour améliorer le groupe. Ma famille a beaucoup souffert. J’ai des amis, des frères, qui souffrent des mensonges qui se disent. Tout le monde dit quelque chose, les gens achètent ça, alors je suis un fils de p… », confesse Messi. Au fil d’un entretien rocambolesque, Lionel Messi aborde également les dommages collatéraux provoqués par l’élimination de l’Argentine au Mondial. On découvre alors que la star argentine a traversé une véritable zone de turbulences l’été dernier, le tout dans la plus grande discrétion.

« Je ne pensais qu’à m’isoler, je pleurais avec ma famille, en oubliant tout ce que j’avais vécu. J’ai essayé de m’isoler un peu de tout, de m’éloigner de l’équipe nationale, » révèle alors l’international argentin. Mais après cet éloignement forcé après le Mondial, La Pulga a surpris tout son monde en effectuant son grand retour au sein de la sélection pour la rencontre amicale face au Venezuela (défaite 3-1). Une décision mûrement réfléchi malgré les réticences clairement affichées par son entourage. « Je veux gagner quelque chose avec l’équipe nationale, je veux jouer tous les matchs importants. Beaucoup de gens m’ont dit de ne pas revenir. Ma famille, mes amis… Mon fils m’a même demandé pourquoi on me tuait en Argentine, » relate ainsi Messi. Le principal protagoniste insiste également sur le fait qu’il ne demeure pas le principal instigateur de la nomination de Luigi Scaloni à la tête de l’Albiceleste. « J’ai quitté la Coupe du Monde et je n’ai plus jamais parlé à personne. Scaloni m’a appelé plusieurs fois et m’a parlé du projet. Je n’ai jamais parlé à personne pour que Scaloni soit le coach. » Nul doute que cette intervention médiatique risque de susciter un engouement certain en Argentine…

commentaires
Loading...