Assainissement : Une station de traitement des boues de vidange réalisé à Tivaouane Peulh

La population de la commune de Tivaouane Peulh-Niague peut pousser un ouf de soulagement. L’Etat, par le biais de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas), y a réalisé une station de traitement des boues de vidange, dont la cérémonie officielle d’inauguration s’est tenue ce samedi 28 octobre 2017.

Cet ouvrage d’assainissement est composé d’une station avec une capacité de traitement de 400 mètres cube par jour, de deux bassins de décantation, de 30 lits de séchage de 64 mètres cube chacun et un hangar bâti sur 500 mètres carré.

Il a été financé par l’Etat du Sénégal et la Fondation Bill et Melinda Gates pour un montant global de 1,2 milliards de francs Cfa. Son objectif principal est d’offrir un meilleur cadre de vie aux populations. Spécifiquement, la station vise à prendre en charge les produits des fosses septiques provenant des zones environnantes et résorber le gap de traitement des autres stations de traitement des boues de vidange. Et contribuer à la lutte contre le vidange manuel et les dépotages sauvages ou clandestins de boues de vidange.

Le maire de ladite localité, Momar Sokhna Diop, s’est réjoui de la réalisation de cet ouvrage, estimant qu’il va contribuer à l’amélioration du cadre de vie de sa population.

Toutefois, l’édile de Tivaouane Peulh-Niague a posé des doléances. Il a demandé au patron de l’Onas de faire en sorte que sa population puisse bénéficier des retombées économiques de la station. Ce, par la signature d’un partenariat entre sa commune et l’Onas. Il a aussi demandé au Dg d’assainir toutes la commune.

Le Directeur général de l’Onas, Lansana Gagny Sakho, après avoir coupé le ruban, a demandé l’engagement de toutes les parties prenantes pour une meilleure prise en charge de l’assainissement des boues de vidange.

Aussi, le patron de l’Onas a annoncé que ce projet ne se limite pas seulement à Dakar. Car, l’Agence française de développement (Afd), après avoir été conforté par le succès qu’a eu le projet pilote, s’est engagée à un accompagnement adéquat pour la démultiplication du projet sur l’ensemble du territoire sénégalais.

Par rapport aux doléances du maire, Lansana Gagny Sakho a rassuré. «Nous sommes dans une démarche inclusive. La mise en relation entre la commune de Tivaouane Peulh et le secteur privé et l’association des boues de vidange va se faire. Et je reste persuadé que vous allez trouver une solution pour le bonheur des populations», a-t-il soutenu.

Sur la demande de l’assainissement collectif de la commune, Lansana Gagny Sakho a rappelé que «l’assainissement autonome peut être assimilé à un assainissement collectif si le service est de qualité».

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok