Attentat à la pudeur : « Amar Sylla a introduit sa main sous ma jupe »

La barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar a abrité, hier vendredi, révèle Les Échos, une histoire plus que cocasse entre colocataires. Séverine De-Kel, de nationalité européenne, accuse son voisin Amar Sylla de l’avoir agressée, le 16 février dernier vers 5 heures du matin, de retour d’une soirée.

Ce jour-là, en prenant les escaliers de l’immeuble où elle logeait, un individu tapis dans l’ombre s’est jeté sur elle, tente de l’étrangler, introduit sa main sous sa jupe et se met à la caresser. Des « allégations » que Amar Sylla rejette en bloc au commissariat et à la barre. Finalement, il a été relaxé par la justice.

seneweb

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok