.

.

.

.

.

Au moins 62 personnes ont été tuées à Arbinda, dans le Sahel burkinabè

À Arbinda, dans le Sahel burkinabè, au moins 62 personnes ont été tuées dont 30 dans des affrontements intercommunautaires selon le gouvernement. Près d’une dizaine de personnes ont été enlevées par des présumés terroristes.

Le Burkina retombe encore dans le cercle des violences après celle de Yirgou dans le Centre-nord début janvier et qui avait fait 49 morts selon les autorités et plus de 200 pour des organisations de la société civile.

Tout est parti le week-end. Arbinda, une localité située à plus de 250 km de la capitale burkinabè, dans le Sahel, a été la cible d’une attaque terroriste suivie de violents affrontements intercommunautaires et 62 personnes ont été tuées.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok