Avenir politique des alliés de Macky : « Il faut changer la moitié du gouvernement et renforcer la femme » (Adji Mbergane Kanouté)

L’honorable députée est revenue largement sur les questions d’actualité qui interpellent les hommes politiques. Pour l’honorable députée, il faut accompagner le président pour consolider le pouvoir car, poursuit-elle, il est inconcevable de laisser certains politiques entacher le travail déjà abattu durant ces sept (7) dernières années. 

Elle conçoit aussi de préserver les alliés politiques qui font un excellent travail tant sur le plan technique que politique de par leur poids électoral. 

Selon la parlementaire et membre de Benno Bokk Yakaar, « il y’a certes des technocrates qui ont tous les diplômes requis et les capacités de gérer certains postes, mais aussi, il y’a des politiques qui sont tout autant compétents et capables de concrétiser la vision du président Macky Sall durant ces 5 prochaines années. » 

Parlant du statut des alliés, Adji Mbergane Kanouté estime que « la composition du prochain gouvernement devra voir le statut de la femme rehaussé à travers  un gouvernement paritaire pour valoriser les compétences que la femme peut mettre au service de la nation. » Aussi, poursuit-elle, « le président Macky Sall doit privilégier les politiques qui ont les compétences requises, la même vision que lui et l’efficacité dans l’exécution du travail. » 

D’après le concept créé par les femmes de Benno : « Agir sur le terrain au premier tour », la députée considère que la posture de la femme a été déterminante pendant l’élection présidentielle et reste suffisante pour montrer que « les femmes ont participé positivement à la réélection de Macky Sall. » 

À en croire Adji Mbergane Kanouté, « le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne peut être maintenu à son poste car, durant les 5 ans où il est resté à la tête de la primature il a abattu un travail remarquable dans les réalisations du président Macky Sall ».

commentaires
Loading...