.

.

.

.

.

Avocat des jeunes de Thiès : «le procès n’avait rien de politique»

L’avocat des jeunes de la coalition « Idy 2019 » arrêtés à Thiès lors des manifestations survenues au lendemain de la publication des résultats provisoires de la Présidentielle salue la décision du juge du Tribunal de ladite ville, lequel a prononcé la relaxe pour les accusés sauf deux d’entre eux. Ces derniers ont été libérés mais avec 3 mois avec sursis.

Ce verdict du président du tribunal a ravi l’avocat de la défense qui a affirmé que le procès n’avait pas de connotations politiques. «Nous avons plaidé en fait et en droit et nous avons aussi plaidé l’apaisement. Le tribunal nous a suivis sauf pour deux. Pour Thierno François Camara, il a été filmé avec des pierres à la main dans les environs du théâtre des manifestations», a déclaré Me Cheikh Tidiane Mbodj.

L’avocat d’ajouter. «Cela a suffi au tribunal pour entrer en voie de condamnation, de même que sur l’autre aussi, Mansour Mbaye, qui est étudiant et qui dit être à la tête d’un mouvement de sympathisants du parti Rewmî »

Me Mbodj d’expliquer que la décision servira de leçons à ses clients pour réfléchir prochainement sur les conséquences que peuvent avoir leurs agissements.

Revenant sur le procès, il soutient qu’il n’y a rien eu de politique dans son déroulement : «Quand les faits se passent dans des moments politiques, des gens ont tendance à dire que c’est un dossier politique surtout quand il s’agit de l’article 98 que des juristes avant nous ont dit que c’était un texte anti casseurs, que c’est politique. Mais moi, j’ai dit au juge que c’étaient des faits, on discute les faits. Nous les avocats on n’a pas parlé de politique».

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok