Bah se fr¤tte sur la petite et force la p3nétrat1on, celle-ci crie

Le ressortissant guinéen M. Bah a profité de la naïveté de la fillette de sa voisine de quartier, A. T, âgée de 4 ans, pour l’entraîner dans sa chambre et exercer des @bus s3xu3ls sur elle. Le tronçonneur a été conduit au commissariat de police de Kédougou, déféré au parquet, puis placé sous mandat de dépôt par le procureur du Tribunal de grande instance de la zone.

La petite A. T, 4 ans, a été prise dans l’étau d’un détraqué sexuel du nom de M. Bah, qui habite le même quartier de Tripano à Kédougou que les parents de la fillette. Celle-ci a été interceptée dans la rue par le tronçonneur guinéen, qui, sous prétexte de l’envoyer à la boutique du coin, lui demande de le rejoindre dans sa chambre, située à quelques pâtés de la maison familiale de la fillette. Cette dernière, ne se doutant de rien, se détourne de son chemin et file droit répondre à l’appel de son voisin de quartier.

Bah se frotte sur la petite et force la pénétration, celle-ci crie

Arrivée dans la chambre, rapportent nos informateurs, la petite est cueillie à froid par Bah, qui referme à clé la porte derrière elle, intimide la fillette et la somme de s’allonger. Il enchaîne avec des menaces de mort et continue de terroriser la fillette. Cette dernière éclate en sanglots et laisse faire. Le gus se frotte alors contre ses p@rties 1ntimes. Il prend goût à son ignominie et tente de pénétrer de force l’enfant. Cette dernière sursaute, se tord de douleurs atroces et lâche un cri strident.

Le détraqué panique, redoute un lynchage du voisinage et relâche sa proie dans un piteux état

Le maniaque s3xu3l craint d’être surpris, rouvre la porte et relâche la jeune fille. Une voisine de quartier aperçoit l’enfant sortir de la chambre, la rattrape dans la rue et l’interpelle. Elle soupçonne le tronçonneur guinéen de pratiques répréhensibles sur la fille, la conduit chez ses parents et les informe. Ceux-ci paniquent, examinent l’enfant et voient un filet de sang entre ses cuisses. Ils redoutent des abus s3xu3ls et l’emmènent auprès d’un médecin-gynécologue, qui confirme le vi¤l. Alertée d’une plainte, la police de Kédougou convoque le présumé violeur au commissariat et le soumet à un interrogatoire.

Le tronçonneur dit s’être juste frotté sur la fillette

Interrogé, le mis en cause nie les faits et tente de se disculper. Il hurle à tout va son innocence et dit n’avoir jamais touché à un seul cheveu de l’enfant. Mais, confronté avec la victime, il éprouve de la honte, commence à varier dans ses allégations et finit par ravaler toutes ses véhémentes dénégations. Il avoue les charges, bat sa coulpe et indique s’être juste contenté de se frotter contre les p@rties 1ntimes de la fillette. «C’était la première fois que j’agissais de la sorte contre la fille A. T. Cependant, je n’ai pas pu la pénétrer. J’ai frotté mon pénis contre son s3xe», déclare le ressortissant guinéen âgé de 35 ans. Il a été mis aux arrêts pour vi¤l commis sur une fillette de 4 ans.

Vieux Père NDIAYE

jotaay.net

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok