Basket/LES LIONS PASSENT LE SECOND TEST ET METTENT LE CAP SUR LAGOS

L’équipe du Sénégal a parachevé sa préparation pour le second tour du tournoi qualificatif pour le Mondial 2019, par un second succès obtenu hier, mardi, au stadium Marius Ndiaye face aux Fauves de la République Centrafricaine (70-61). Les Lions du Basket ont contrôlé d’un bout à l’autre, mais face à une opposition de taille. Une opposition qui s’est encore révélée pleine d’enseignements aussi bien pour le coach des Lions que pour les joueurs, à la veille de leur départ pour le tournoi de Lagos où ils auront comme adversaires le Mali, le Nigeria et le Rwanda.Les Lions ont remis ça face aux Fauves de la République Centrafricaine qu’elles ont dominés hier, au stadium Marius Ndiaye, sur la marque de 70 à 61. Après la première victoire obtenue dimanche, cette seconde rencontre de préparation devrait permettre d’affiner un peu plus le collectif en direction du tournoi qualificatif de Lagos comptant pour le second tour des éliminatoires de la Coupe du Monde de basket Chine 2019.Devant son public, la bande à Gorgui Sy Dieng a fait face cependant à une opposition de taille. Distancés d’entrée au score (4-11, 6e) et à la fin du premier quart-temps (13-20), les Fauves vont profiter des nombreux espaces laissés dans la défense pour coller aux basques des Lions (22-26). Grâce à l’adresse de Maurice Ndour sur les tirs à mi-distance et surtout de Lamine Samb (13 points), les Lions terminent fort le deuxième acte de jeu et prennent une avance de 11 points (31-42), Au retour des vestiaires, le sélectionneur Adidas maintient son turn-over. Le Sénégal impose son jeu rapide et parvient à stabiliser l’écart à 10 points (36-4. 5e). Pas pour longtemps toutefois puisque les pertes de balles successives vont surtout profiter aux coéquipiers de Willian Kossangué ( 13 points) et John Jefferson (14 points). Les Centrafricains parviennent à grignoter leur retard (48-52. 8e). Bousculés dans le jeu intérieur, les Sénégalais rependront cependant la main et vireront dans le troisième quart-temps avec 10 points (50-60). Dans l’ultime quart-temps, les Lions ne sont pas au mieux en défense, peinent dans la raquette et encaissent des paniers faciles ( 56-60. 3e). Mais ils s’adosseront sur la bonne adresse de Gorgui Sy Dieng sur les tirs extérieurs pour se détacher à nouveau (56-65. 4e) avant de boucler la partie avec 9 points d’écart ( 61-70). Pour les Lions, cette deuxième victoire sert d’adieu au public puisqu’ils s’envolent dès ce mercredi pour Lagos où se déroulera la phase aller du tournoi qualificatif au Mondial de Chine en 2019. Les Lions qui occupent la 2e place du groupe derrière le Nigeria, affronteront le Rwanda, le Mali et le Nigéria.
ABDOURAHMANE NDIAYE «ADIDAS», COACH DES LIONS : «Etre prêt au combat au Nigeria»

Abdourahmane Ndiaye Adidas a relevé un manque de rigueur défensive lors du deuxième match test livré, ce mardi 11 septembre, contre la République Centrafricaine. Malgré le succès obtenu sur les deux oppositions, le sélectionneur de l’équipe du Sénégal pense que son équipe a manqué de collectif dans le jeu. « On a manqué un peu de rigueur par rapport au premier match contre cette même équipe. Il faut que l’on joue de façon plus constante que cela. Au plan défensif, il y a eu beaucoup d’oublis. En attaque, il y a eu beaucoup de manque de collectif, beaucoup de jeu individuel. Après, on laisse l’adversaire revenir et on repart. Il faut que l’on soit rigoureux. Quand on mène le jeu, il faut continuer à être collectif, à ne pas donner des paniers faciles. On les a eus sur des oublis défensifs », a-t-il analysé. Pour corriger ces manquements, le coach des Lions entend mettre l’accent sur la concentration. Non sans se convaincre que son équipe doit être prête pour aller au combat. « Il faut que les joueurs sachent qu’en jouant deux fois contre une équipe, il est normal que cette équipe réagisse. Mais nous, on doit être prêt au combat. C’est ce qui va se passer au Nigeria. Il faut que l’on soit dans l’esprit de bataille », indique-t-il, avant d’ajouter : « Si les joueurs sont plus sérieux, comme ils l’ont fait au premier match, avec un collectif en attaque et en défense. En un moment, notre défense n’était pas dure. On a donné trop de paniers faciles sur les « un-contre-un », trop de paniers faciles sur les seconds tirs. Ils ont pris des rebonds offensifs. Ce sont des détails qui sont importants. Quatre rebonds offensifs, gagner les duels « un–contre-un », c’est la base du basket en défense. Ce soir, il y a eu beaucoup d’oublis », conclura-t-il.

MALEYE NDOYE, CAPITAINE DES LIONS : «On va rectifier avant d’aller au Nigeria»

« On va rectifier avant d’aller au Nigeria. Il y a eu beaucoup de paniers faciles à l’intérieur. Sur la zone et dans la tête de raquette, on les a laissés avoir beaucoup de shoots. Il faut mieux resserrer les lignes pour ne pas donner ces genres d’opportunité à l’adversaire. Les matchs d’entrainement servent à cela. Nous allons continuer à travailler pour rectifier. Pour la compétition, ce sera toujours différent. Les équipes vont venir avec différentes mentalités. Quand on travaille, on essaie des choses mais dans les matchs, il faut chercher à gagner. Cela va être difficile. Mais nous allons continuer de travailler et on aura une autre mentalité pour aborder les matchs qui nous attendent à Lagos. On sait que tous les Sénégalais nous supportent et on ira avec leurs prières ».
LOUIS ADAMS, MENEUR DES LIONS : «Nous sommes prêts»

«Nous avons fait ce que le coach nous a demandé de faire. Ils y a eu quelques lacunes mais d’ici à vendredi, on sera prêt. Nous sommes prêts. On représente notre pays dans ce tournoi qui est très important. Mais nous y allons avec l’esprit de gagne. Nous voulons gagner les trois matchs à Lagos »

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok