Bécaye Mbaye : « Mor Fadam était un homme d’une grande piété »

l’animateur de l’émission de lutte « Bantamba » , Bécaye Mbaye a bien connu le lutteur Mor Fadam . Le champion était connu à ses début sous le nom de « Sa Ndiambour » dans l’arène tellement qu’il était très discipliné. Son écurie finira par porter ce sobriquet qu’on collait au nouveau champion qui assurait les deuxièmes combats à l’époque de Mame Gorgui Ndiaye, Mbaye Gueye et feu Falaye Baldé dans les années 70 -80.

« Un grand sportif , un lutteur accompli…. Il maîtrisait toutes les formes de luttes: traditionnelle, gréco- romaine dans lesquels il a été champion. Il a eu tous les palmarès, drapeau du chef de l’Etat, etc… C’était un homme d’une grande piété. Nous qui animions les séances de lutte, c’est par Mor Fadam et Birahim qu’on apprenait l’heure de la prière parce que dès 17 heures, ils cessaient tout dans l’arène pour accomplir leurs dévotions. Balla Bèye 1 disait que c’était un saint, tellement que c’était un homme pieux. C’était un ami très proches, nos rapports dépassaient le cadre de l’arène. Il a toujours prié pour moi », témoigne Bécaye Mbaye.

SENEWEB

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok