Billy Boy (Gaby) : «Il n’était pas prévu que je vive jusqu’à cet âge» quand j’étais petit le médecin nous disait que j’avais un

«Il n’était pas prévu que je vive jusqu’à cet âge»

Comme dans le téléfilm «Fakhman», où Billy intègre une bande de voyous après être chassé du domicile familial par son pater, l’ado domptera son cœur pour se faire une nouvelle destinée. «Je n’aime pas trop parlé de ma maladie. Mais quand j’étais petit le médecin nous disait que j’avais un cœur dont le volume est supérieur à la normale. Et il n’était pas prévu que je vive jusqu’à cet âge. Comme j’étais psychologiquement prêt à affronter la maladie, un jour j’ai dit à mon père, papa je ne tomberai plus malade. Et depuis lors je me porte bien», narre-t-il la mine relaxe. Un vécu qui a permis au très «futé» Billy Boy d’être un donneur de leçon. «Dans notre existence quand on multiplie les choses par zéro, mentalement il est très difficile d’être atteint et on devient aguerri par rapport aux hostilités de la vie», conseille-t-il. Alors qu’il se prédestinait à être un comédien professionnel, Djibril Mancou Bâ a marqué les esprits des téléspectateurs dans les années 90 en interprétant les rôles de Billy Boy dans le téléfilm «Wendeelu» et Dembi dans «Fakhman». «D’abord j’ai voulu être comédien puisque naturellement je suis clone, un mini comédien à la maison. J’avais toutes les dispositions pour devenir comédien car il y avait des rôles disponibles pour moi. Ainsi, c’est en 1992, dans le téléfilm «Wendeelu» que j’ai effectué ma première expérience dans le théâtre. Ça m’a réussi et le public l’a bien n’accueilli. Cinq ans après j’ai joué dans «Fakhman». C’est après que j’ai décidé de passer derrière la caméra et c’est à cette même période que j’ai laissé tomber les études pour s’occuper de ma santé», renseigne-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.