Braquage vers 04h du matin à Nietty Mbar: 5 gangsters attaquent un magasin et se battent avec des policiers en patrouille et blessent l’un d’eux

Un commando de cinq malfaiteurs, notoirement connus des services de la police, a fait irruption, avant-hier nuit, au quartier Nietty Mbar de la commune de Thiaroye pour tenter de cambrioler un grand magasin. Ils ont auparavant tenu en respect deux vigiles et essayé de défoncer la porte. Mais, face aux éléments du commissaire Khadidiatou Sall, en patrouille de sécurisation dans le secteur, ils ont engagé la bataille rangée et blessé un des flics. L’un des malfaiteurs a été aussi blessé.

Il y a eu un braquage contre un grand magasin, ce dimanche 31 mars, vers 04h du matin, au quartier Pikine Nietty Mbar de la banlieue dakaroise. En effet, cette nuit-là, deux vigiles sacrifient comme d’habitude à la traditionnelle ronde et surveillent du regard les coins et recoins de leur lieu de travail. Histoire de s’assurer qu’il n’y a rien de suspect ou d’anormal dans les parages. Ils se retirent ensuite dans leur guérite pour se protéger du froid et continuent de traquer du regard les moindres faits et gestes des rares passants dans le secteur.

Il perçoit les agissements du gang derrière son magasin sans gardien et crie au voleur, des vigiles voient les malfrats et hésitent

Cinq individus débarquent soudain sur les lieux, s’avancent à pas hésitants et s’emploient à défoncer la porte d’un magasin sans garde. Le propriétaire dudit magasin perçoit des manœuvres suspectes derrière les portes de sa boutique, soupçonne un cambriolage et se met à crier au voleur à tout rompre. Les vigiles d’autres magasins sortent du bois, accourent et alertent par des coups de sifflet. Mais face à la supériorité numérique des gangsters, ils craignent pour leur vie, renoncent à leur intervention et opèrent en douce un repli stratégique. Ils câblent le commissaire de police Khadidiatou Sall, qui capitalise le tuyau-alerte, localise séance tenante ses éléments de la brigade de recherches et les oriente vers la scène de braquage.

Les policiers, en patrouille dans les parages, apprennent le braquage, débarquent et se font caillasser par les cambrioleurs

Les flics suspendent net leur patrouille de sécurisation dans les parages, prennent des raccourcis et filent droit à toute allure sur les lieux du cambriolage. Ils dardent le faisceau lumineux des feux du véhicule et aperçoivent le commando de cinq braqueurs et mettent davantage les gommes. Ceci tout en activant le système du gyrophare et de la sirène. Mais, à la vue de la fourgonnette de la police, les braqueurs sonnent l’alerte, ramassent en vitesse leur arsenal de cambriolage et détalent. Les limiers immobilisent leur véhicule en catastrophe, sautent de leur voiture et se lancent à la poursuite des délinquants. Qui redoutent d’être rattrapés et se dispersent dans les ruelles sombres en vue de les semer. Mais, face à des flics teigneux et déterminés, les cambrioleurs interrompent leur course effrénée, se retournent et décident de les affronter. Ils ramassent de gros cailloux et les balancent avec violence dans leur direction. En vain. Ils sortent des gourdins et se jettent sur eux.

Les flics organisent une riposte foudroyante et maitrisent trois malfrats, dont l’un a été blessé, les deux autres en fuite sont frères

Les policiers se gardent d’user de leurs armes à feu, engagent la bataille rangée et infligent une riposte foudroyante aux gangsters. Ils interpellent trois d’entre eux nommés O.S, M.S. et S. Nd. et les conduisent au commissariat. Mais, au cours de l’altercation, deux blessés ont été enregistrés de part et d’autre. La tranche d’âge des délinquants varie entre 19 ans et 24 ans. Deux braqueurs du gang manquent toujours à l’appel. Ils sont des frères et sont activement recherchés. Leurs acolytes ont été déférés, hier, au parquet de Pikine pour association de malfaiteurs, vol commis la nuit et rébellion contre des agents de la force publique dans l’exercice de leurs fonctions.
Vieux Père NDIAYE

jotaay.net

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok