Brésil : Jair Bolsonaro, candidat d’extrême droite à la présidentielle, blessé à l’arme blanche

Le candidat de l’extrême droite à la présidentielle d’octobre au Brésil, Jair Bolsonaro, a été blessé à l’arme blanche lors d’un meeting jeudi dans le sud-est du pays. Il a été hospitalisé et une personne a été arrêtée.
Jair Bolsonaro, candidat de l’extrême droite à la présidentielle d’octobre au Brésil, a été légèrement blessé à l’arme blanche lors d’un meeting de campagne jeudi 6 septembre, a annoncé son fils Flavio, assurant qu' »il [allait] bien ».

Largement en tête des sondages pour le premier tour du 7 octobre, il « a reçu un coup de couteau à l’abdomen », a annoncé son fils sur Twitter, et a été rapidement évacué par des militants, selon des images télévisées du meeting dans le Minas Gerais (sud-est).

Des images télévisées montrent Jair Bolsonaro, juché sur les épaules de sympathisants, recevoir un coup violent sous le thorax et s’effondrer en arrière avant d’être évacué, alors qu’il faisait campagne dans une rue bondée.

Un porte-parole de la police du Minas Gerais, cité par l’agence de presse Brasil, a confirmé l’agression subie par le candidat de 63 ans, ajoutant qu’il avait été hospitalisé dans la ville de Juiz de Fora et qu’une personne avait été arrêtée.

Ce grand admirateur de la dictature militaire (1964-85), habitué des dérapages racistes, misogynes ou homophobes, arrive largement en tête des intentions de vote du premier tour de la présidentielle (22 %), selon le premier sondage réalisé après l’invalidation de la candidature de l’ex-président Lula, jusque-là grand favori.

Il serait toutefois battu facilement par la quasi-totalité de ses adversaires au deuxième tour, selon l’enquête d’opinion publiée jeudi.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok