Cameroun: Eto’o menacé de mort, veut arrêter sa médiation dans la zone anglophone

Samuel Eto’o a récemment été reçu par la ministre des enseignements secondaires du Cameroun madame Naloya Lyonga. L’objectif de cette rencontre entre madame la ministre et l’ex pichichi c’est de solliciter l’appui du footballeur pour ramener la paix et la stabilité dans les deux régions anglophones.

Au sortir de cette rencontre, Samuel Eto’o a donné son accord à madame la ministre tout en promettant au gouvernement d’apporter sa modeste contribution pour que la paix revienne dans les régions du Nord- Ouest et du Sud-Ouest afin qu’à la prochaine rentrée scolaire, les enfants puissent aller à l’école.

« Le sport m’a tout donné, je vais partager avec les jeunes mon expérience », a déclaré Samuel Eto’o. Mais il n’a fallu que quelques heures pour que l’ancien capitaine des lions indomptables changent d’avis. Suite à des menaces qui lui sont parvenues et qui ont été relayées par nos confrères de Popoli, Samuel Eto’o semble ne plus être engagé à se rendre dans les régions anglophones.

Les sécessionnistes auraient fait savoir à samuel Eto’o que la seule façon de bien attirer l’attention internationale sur la situation dans les deux régions anglophones du Cameroun c’est de le tuer : « La seule façon d’attirer plus d’attention internationale, est de tuer Eto’o une fois qu’il entre dans l’ambazonie» pouvait-on lire.

Un message qui a visiblement poussé Samuel Eto’o à songer à faire profil bas si l’on s’en tient au journal le Popoli. D’après ce quotidien, Samuel Eto’o ne serait plus très engagé à se rendre dans la zone anglophone suite aux menaces qui lui ont été faites.

La tâche s’annonce donc difficile pour le ministère et l’on ne sait pas si l’ancien joueur du FC Barcelone pourra toujours se joindre à cette mission du ministère des enseignements secondaires du Nord-ouest et du Sud-ouest, en zone anglophone.

commentaires
Loading...