Cameroun : six élèves enlevées dans la zone anglophone

Six élèves du lycée Bilingue d’Atiela, situé dans l’arrondissement de Bamenda 3ème, dans le département de Mezam, région du Nord-Ouest camerounais en conflit, ont été enlevées le vendredi 19 octobre 2018, après l’attaque de leur école par des hommes armés, indiquent des sources concordantes.

« Vers 9 heures, des hommes armés sont arrivés au lycée et se sont dirigés vers l’un des bâtiments des salles de classe. Ils sont entrés dans une salle et ont enlevé six élèves », précise notre source, ajoutant que les assaillants sont allés vers les collines qui longent le lycée.

« Des militaires sont arrivés au lycée quelques minutes après le départ des assaillants. L’une des victimes kidnappées s’est échappée et est revenue au lycée. Les cinq autres élèves sont encore en captivité ». Notre source renseigne par ailleurs que depuis vendredi, l’armée mène une opération de ratissage sur les collines d’Atiela.

Ce rapt n’est que l’un des nombreux incidents qui ont émaillé le début de cette année académique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Rappelons que NDUE Derrick, le principal du collège Presbytérien de Bafut (région du Nord-Ouest), porte encore les stigmates des mutilations subies lors de la rentrée scolaire, le mardi 4 septembre 2018. Kidnappé la veille sur son lieu de travail, il avait été retrouvé dans un état d’inconscience 24 heures plus tard, le corps couvert de traces de torture.

Dans les deux régions anglophones du Cameroun (Nord-Ouest et Sud-Ouest) où fait rage, depuis un an, un violent conflit armé, un boycott des écoles a été décrété par les séparatistes armés.

Ceux-là, qui combattent depuis 2016 l’armée pour l’indépendance du Cameroun anglophone, estiment que le système scolaire francophone marginalise les étudiants anglophones.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok