CAN 2019 : le Sénégal victime d’un complot!

Les lions de la Téranga ne sont pas au bout de leur peine. La suspension de l’arbitre qui sera au sifflet contre le Kenya a été levée à la veille de la CAN. Une coïncidence qui fait craindre le pire à la Fédération sénégalaise de Football.

Plus de 50 fautes ont été commises au cours du match qui a opposé les sénégalais aux algériens. Pourtant, aucun carton rouge n’a été donné par l’arbitre zambien Janny Sikazwe pour sanctionner l’excès d’engagement des Fennecs. Ce qui a étonné beaucoup d’observateurs. D’autant plus que l’arbitre avait été suspendu provisoirement en début de saison pour soupçon de corruption.

Certains joueurs sénégalais ne sont pas sortis indemnes de cette rencontre. C’est le cas d’Alfred Ndiaye. Pire, l’arbitre a décidé de ne pas siffler une faute commise sur Sadio Mané dans la surface de réparation algérienne.

Mais, les lions de la Teranga ne sont pas au bout de leur peine.

L’arbitre qui a été choisi pour officier durant le match qui doit les opposer ce lundi aux kényans est tout aussi controversé. Il s’agit de l’égyptien Jihad Gricha. Ce dernier était au sifflet lors de la finale de la Ligue des champions africaine entre le Wydad de Casablanca et l’Espérance de Tunis. D’ailleurs, il a été suspendu suite à une plainte déposée par les marocains auprès de la confédération africaine de football.

Cette sanction a été annulée à la veille de la CAN.

Qu’est ce qui a motivé cette décision sachant que les instances africaines de football ont décidé de rejouer la finale de la Ligue des champions. Affaire à suivre !

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok