CAN U17: Fraude sur l’âge: La CAF donne raison au Sénégal qui avait porté une réserve contre la Guinée !

Le Sénégal remporte la première manche sur la fraude supposée sur l’âge des joueurs guinéens à la dernière CAN des moins de 17 ans, en Tanzanie.

Selon sudquotidien, le jury disciplinaire de la CAF a notifié la décision à la Fédération guinéenne (Feguifoot) qui, à son tour, a décidé de saisir la commission recours de cette instance afin de ne pas vivre la conséquence de voir sa sélection cadette être privée de deux CAN d’affilée. Les sénégalais demandent donc la disqualification des guinéens pour la prochaine coupe du monde.

Battu par la Guinée (2-1) en match comptant pour la deuxième journée de la poule B de la Can 2019, le Sénégal qui était plus proche de l’élimination qu’à la qualification, avait fait une réclamation contre son bourreau.

Le Sénégal avait déposé une lettre à la Caf pour dénoncer une participation frauduleuse de deux joueurs alignés par la Guinée, en l’occurrence Ahmed Tidiane Keïta (né le 31 décembre 2002) et Aboubacar Conté (né le 13 novembre 2002).

La FSF croit savoir que ces joueurs ont précédemment pris part au tournoi U16 International Dream Cup 2017 organisé par le Japon, du 14 au 18 juin 2017. Et selon la Fsf lors de cette compétition autorisée par la Fifa, Ahmed Tidiane Keïta avait joué avec la date de naissance du 31 décembre 2001 et Aboubacar Conté, 13 novembre 2001.

Des données vérifiables sur le site web dudit tournoi, selon la Fsf et il était donc évident que, pour être éligible au tournoi final de la Can 2019, ces deux joueurs avaient diminué leur âge d’un an avec l’établissement de nouveaux passeports différents de ceux utilisés lors du tournoi du Japon en 2017.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok