$candale à Matam: Après avoir aspergé son ami d’acide sulfurique bouillant, il sort de prison sans êtres jugé

L’affaire Mamadou Woury Diallo qui éclabousse la Justice peut en cacher une autre. Un jeune du nom de Bocar Thiam, arrêté puis écroué à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Matam pour des faits de tentative de meurtre, a été libéré sans être jugé.

Selon le récit de L’As, il avait aspergé d’acide sulfurique bouillant Mamadou Diallo. Les faits se sont déroulés en début mai 2017, à Oréfondé, localité située dans la région de Matam. Ce jour-là, à la suite d’une banale dispute avec Mamadou Sall Diallo, Bocar Thiam a attendu que ce dernier soit dans les bras de Morphée, pour lui verser de l’acide sulfurique qu’il avait préalablement chauffé. Une tentative de meurtre ! Car, Mamadou Sall Diallo est en sorti avec la peau en lambeaux, complètement défiguré. Pis, il a perdu la vision ainsi que la motricité de son cou et d’une de ses mains.

Évacué de Ourrossogui, il y passera plusieurs mois avant d’être transféré à l’hôpital El Hadji Amadou Ndiéguène de Thiès, puis à Aristide Le Dantec où, depuis, les médecins multiplient les interventions chirurgicales pour le sauver. Pendant qu’il se trouvait dans ce piteux état, sa famille a appris que son bourreau a été libéré sans jugement. Un scandale qui ne dit pas son nom et met à nu le dysfonctionnement au sein de la Justice.

Leral

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.