Caution pour les locales : L’opposition, la société civile, les non-alignés « invalident » Aly Ngouille

Le débat fait rage. L’opposition, la société civile, les non-alignés, tous ont invalidé Aly Ngouille Ndiaye. Notamment sur le montant de la caution de 20 millions fixés pour les élections locales.

L’arrêté n°016133 du ministre de l’Intérieur fixant le montant de la caution pour les élections départementales et municipales du 1er décembre prochain ne fait pas l’unanimité au sein de la classe politique. Et même au sein de la société civile. Car, selon Babacar Fall, SG du Gradec sur le plateau de Tfm : «non seulement cette somme doit être revu à la baisse, mais surtout y a pas équité». Car dit-il comment mettre dans le même lot une personne qui se présente pour une Mairie et une coalition. Ces deux ne doivent pas être mis dans la même catégorie».

Même son de cloche pour le coordonnateur du pôle des non-alignés au niveau de la commission cellulaire sur le dialogue politique.

Déthié Faye a purement et simplement rejeté le montant fixé par Aly Ngouille Ndiaye. «Nous considérons que cette somme est trop élevée», a-t-il d’emblée martelé. A la rencontre avec le ministre de l’Intérieur, nous avions demandé que ce montant de la caution ne soit pas supérieur à cinq millions par type d’élection. Mais, aujourd’hui, le ministre a finalement décidé de porter ça à dix millions par élections».

Pour Moctar Sourang, coordonnateur du Front de résistance national, «cet l’arrêté du ministre de l’Intérieur est à titre «provisoire» dans le sens du respect de ses obligations par rapport à la loi électorale en vigueur qui sera modifiée au termes du dialogue politique en cours».

Avant d’ajouter : «nous sommes convaincus que cette loi électorale va être modifiée. Pour nous, cette mesure est provisoire parce que nous sommes sûrs qu’un consensus va être trouvé et le ministre prendra même un recul pour modifier ce qu’il a décidé dans son arrêté car, il appartient aux acteurs politiques de fixer la caution et les règles de jeu électoral et non au ministre de l’Intérieur».
senegal7

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.