Ce qu’il faut savoir sur la saison 2018-2019 de Liga

Alors que la saison de Liga démarre ce vendredi soir, Foot Mercato fait le point sur cette saison à venir de l’autre côté des Pyrénées.
Les favoris
Cette saison, le Barça et l’Atlético semblent avoir une petite longueur d’avance sur le Real Madrid. Et pour cause, les Catalans ont, contrairement à l’été dernier, vécu un été assez stable, ne perdant aucun joueur majeur, tout en renforçant considérablement leur effectif. Avec un banc désormais renforcé par les arrivées de Malcom, Arthur et Arturo Vidal entre autres, Ernesto Valverde possède encore plus de solutions. De même pour l’Atlético, qui a lui aussi vu son effectif être amélioré par les arrivées de Thomas Lemar, Gelson Martins, Santiago Arias ou Rodri. Blaugranas et Rojiblancos devraient donc poursuivre sur leur pente ascendante et se disputer le titre. Le Real Madrid reste bien évidemment candidat, mais les Merengues vont entamer une phase de reconstruction après le départ de Zinedine Zidane et de leur plus grande star, Cristiano Ronaldo. Julen Lopetegui va vouloir imposer un nouveau style, plus basé sur le ’toque’, et c’est Gareth Bale qui devrait récupérer les clés du camions devant, épaulé par Isco ou Asensio. La machine risque donc de mettre un peu plus de temps à se lancer que chez les rivaux catalans et colchoneros.

Les outsiders
S’il y a donc du suspense pour le nom du vainqueur final, il serait vraiment très surprenant que les trois clubs cités ci-dessus n’occupent pas le podium au terme de la 38e journée. Et même pour la quatrième position, Valence semble avoir toutes les cartes entre les mains pour s’emparer de cette dernière place qualificative pour la Ligue des Champions sans soucis majeurs. Là aussi, l’effectif a été considérablement amélioré, sans aucun départ de taille si ce n’est peut-être Guedes dans le cas où le Portugais ne puisse finalement pas être conservé. Wass, Diakhaby, Batshuayi, Gameiro et Cheryshev ont donc rejoint Mestalla, a priori pour solidifier le banc de touche et pouvoir faire tourner en vue de la Ligue des Champions, le onze titulaire devant sensiblement être le même. Quant à Séville, habituellement candidat à cette quatrième position, il y a encore eu du bouleversement, avec l’arrivée du coach Pablo Machín et un nouveau chassé-croisé dans l’effectif, qui met les Andalous bien en retard par rapport aux Ches. C’est d’ailleurs son voisin, le Betis, qui semble mieux parti pour finir devant. Avec Quique Setién, les Verdiblancos sortent d’une très bonne saison, terminant à la 5e place, et ont recruté des joueurs comme Takashi Inui ou William Carvalho !

Les grosses cotes
D’autres équipes semblent également capables de tirer leur épingle du jeu pour tenter de se qualifier pour l’Europe. Villarreal, forcément, toujours au rendez-vous, avec son nouveau duo offensif Toko-Ekambi – Gerard Moreno, qui devrait garantir au Sous-Marin Jaune un bon nombre de buts en championnat. L’Athletic, avec l’arrivée d’Eduardo Berizzo, promet de son côté un jeu léché et le retour du spectacle à San Mamés. Les Basques doivent se refaire la cerise après une saison plutôt ratée sous les ordres du Cuco Ziganda. La Real Sociedad a aussi de quoi retrouver l’Europe cette saison sur le papier, avec l’arrivée d’Asier Garitano sur le banc du nouveau Anoeta, lui qui a fait des miracles avec Leganés lors des dernières saisons.

Les joueurs à suivre
De nombreux joueurs sont venus renforcer les clubs de Liga au cours de ces dernières semaines. Forcément, Thomas Lemar, recrue la plus chère de l’histoire de l’Atlético de Madrid pour 70 millions d’euros, sera très attendu, surtout quand on sait que ces derniers temps, les joueurs au profil offensif ont un peu de mal à s’intégrer à l’équipe de Diego Simeone. Même cas de figure pour Gelson Martins, dans un registre différent. Toujours à Madrid, on sera particulièrement attentif à la pépite brésilienne Vinicius Junior (18 ans), qui a montré des choses intéressantes pendant la présaison avec le Real Madrid. On suivra également Thibaut Courtois pour son retour dans la capitale espagnole, mais sous un autre maillot, le blanc. Chez le Barça, Arthur suscite plein d’espoirs, lui qui est comparé à Xavi, et il sera également intéressant de voir comment Ernesto Valverde utilisera Arturo Vidal, qu’il voit comme le remplaçant de Paulinho. Ailleurs en Espagne, on sera aussi très attentifs à Sergi Darder par exemple, brillant avec l’Espanyol en présaison, la pépite colombienne du promu Huesca Cucho Hernandez (19 ans) ou encore à Mathias Jensen, la nouvelle pépite danoise arrivée du côté du Celta.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok