Cheikh Bass Abdou Khadre : « Le magal est la fête qui marque la véritable indépendance du Sénégal »

inPartager
”Le Grand Magal de Touba…un facteur de stabilité pour le Sénégal : stabilité économique comme politique. ” La déclaration est de Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, le porte-parole du Khalife Général des Mourides, qui citait Serigne Abdou Lahad Mbacké Khadim Rassoul, en prenant part au comité régional de développement préparatoire au 18 Safar.

Le chef religieux, battant en brèche certaines thèses faisant état d’un manque à gagner économique du aux heures perdues ( le magal étant passé jour férié, chômé et payé ), rappelle que pas moins de 250 milliards de francs ont été reversées dans l’économie du pays l’année dernière.
” C’est le plus grand événement célébré en Afrique. Rien que l’année dernière, il a enregistré pas moins de 5 millions de personnes qui ont afflué vers la cité. Ce magal est une victoire de l’islam, du Sénégal. Serigne Abdou Lahad Mbacké avait pour habitude de dire que le magal marque le début de la véritable indépendance du Sénégal et que si le Cheikh n’était pas parti en exil, nous ne nous serions pas sentis affranchis. L’événement a montré qu’il ne faisait nullement partie des fêtes qui faisaient dégringoler une économie pour avoir toujours généré des retombées financières exceptionnelles. ”

La rencontre pilotée par le gouverneur, a enregistré la présence de plusieurs personnalités religieuses dont Serigne Ousmane Mbacké, coordinateur du comité d’organisation du Grand Magal, Serigne Bassirou Mbacké Porokhane, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khoudoss, Serigne Ahmadou Badaoui, Serigne Cheikh Mbacké, Cheikh Abdou Lahad Mbacké Gaïndé Fatma, Serigne Cheikh Bara Lahad. Le maire de la commune et le chef de village ont aussi répondu présent…

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok