Commémoration 15 ans du naufrage du “Le Joola”: la relève des jeunes pour éviter l’oubli

La cérémonie officielle qui commémore le quinzième anniversaire du naufrage du bateau « Le Joola » s’est déroulée dans la sobriété. Présidée par le ministre des Forces armées, elle a démarré au cimetière de Kantène où des prières (chrétiennes et musulmanes) ont été formulées pour les 43 victimes qui y ont été inhumées après la tragédie du 26 septembre 2002. 1863 morts ont été officiellement recensés alors que différents observateurs font état de plus de 2000 victimes.
La délégation conduite par Dr Augustin Tine s’est par la suite rendue au Port de Ziguinchor. Par la voix de son président, l’association nationale des familles de victimes du « Le Joola » a encore formulé des doléances par lesquelles le renflouement du navire, la rétroactivité de la loi sur les pupilles de la Nation, la construction d’un deuxième pont pour suppléer le pont Emile Badiane. Ladite association n’a pas raté l’occasion pour dépoussiérer le projet du Train express Dakar – Ziguinchor en passant par Tamba, relaie le correspondant de Sud fm radio.
Des familles de victimes se sont donné rendez-vous au cimetière de Mbao (Dakar) qui abrite 139 tombes anonymes, toutes peintes en blanc. Réclamant justice, elles luttent surtout contre l’oubli. Mais pour le président du collectif des familles de victimes, Idrissa Diallo, il faut que les jeunes prennent la relève pour que le Sénégal n’oublie pas cette tragédie…

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok