comment le » jeuwrigne » qui convoyait des migrants vers l’Espagne a été arrêté

Représentant d’une autorité religieuse au Maroc,F. Badiane vient de s’empêtrer dans une affaire de trafic de migrants.Il tentait de convoyer de jeunes Sénégalais candidats à l’émigration clandestine vers l’Espagne.Son entreprise n’ayant pas prospéré,une de ses victimes,qui lui avait remis la sommes de huit cent mille FCFA,a porté plainte contre lui.Il a été arrêté et envoyé en prison.

Moins de deux mois après que les éléments de la brigade de gendarmerie de kébémer ont mis aux arrêts un passeur qui avait réussi à escroquer une centaine de jeunes candidats à l’émigration clandestine,leur frère d’armes du commissariat urbain viennent eux aussi de démanteler un réseau de passeurs qui avait établi son quartier général au Maroc. D’après des sources très proches de ce dossier,qui est depuis lundi dernier entre les mains du parquet de Louga,la machine judiciaire a été mise en branle contre le nommé F.Badiane par ailleurs représentant d’une autorité religieuse au Maroc,après qu’un jeune homme domicilié à Dakar s’est rendu au commissariat urbain de Kébémer pour porter plaine contre lui. Entendu,l’hôte du commissaire Malick Dieng a déclaré que ses amis et lui ( une dizaine),tous candidats à l’émigration clandestine,ont fait escale au Maroc chez le sieur Badiane,qui s’était engagé à les mettre en rapport avec ses collaborateurs passeurs afin qu’ils puissent rallier l’Espagne via la mer.les jeunes sénégalais qui avait trouvé un terrain d’entente avec le » jeuwrigne » avant leur départ vers le Maroc,lui avaient versé des avances sur le million trois cent mille francs Cfa représentant la somme totale qu’ils devraient payer au passeur dés qu’ils foulent le sol de ce pays le sol de ce pays de rêve. Cependant,leur compatriote sénégalais ,bien qu’il ait déjà reçu des avances,n’a pas respecté les engagements qu’il avait pris au téléphone.Pis,il a exigé de ses hôtes qu’il avait hébergés chez lui,de payer la location et la popote.Et d’attendre les passeurs marocains qui devraient les convoyer vers l’Espagne.Ils ont finalement dépensé tout leur argent.Alors,au lieu de leur porter assistance, F.Badiane a préféré rentrer au Kébémer,abandonnant sur place,ses nombreux victimes,qui peinent à rentrer au bercail.Plus chanceux le jeune B.L a joint au téléphone ses parents pour leur demander de l’argent afin qu’il puisse retourner au pays.Une fois à Dakar le jeune homme a mené sa propre enquête dans le but de mettre la main sur le passeur à qui il avait remis la somme de huit cent mille francs Cfa. Il l’a finalement retrouvé chez lui à Kébémer,il lui a sommé de restitué la somme qu’il lui avait versée,celui-ci oppose un refus catégorique. Ainsi le jeune B.L s’est rendu au commissariat pour porter plaine contre F.Badiane. Arrêter puis entendu,le mis en cause a été placé sous mandat de dépôt

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok