Comment Mariama Sagna a été assassinée : son oncle raconte, Un charretier arrêté

Meurtre de Mariama Sagna de Pastef : Un suspect arrêté, le mobile du crime recherché
Un suspect, charretier de son état, aurait été arrêté dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Mariama Sagna, la responsable de Pastef de Keur Massar sauvagement assassinée dans sa chambre ce samedi. L’annonce a été faite par Me Bamba Cissé, un des avocats commis par le parti de Ousmane Sonko.

«Nous avons pris contact avec la gendarmerie.Des suspects ont été identifiés. Il a même été dit qu’il y aurait une arrestation. Mais pour l’instant toutes les pistes ont été explorées», a confié l’avocat sur les ondes de la radio Rfm.

Me Bamba Cissé d’ajouter «Ce qui nous intéresse par dessous tout, c’est, au-delà des personnes qui ont été interpelées, de connaître le mobile qui a conduit à ce crime ». « Il y a le mobile et les personnes qui ont commis le crime. Et c’est le mobile qui permet de savoir qu’est-ce qui a déterminé le crime dans ce contexte très gênant ou le Pastef subit des attaques de tous bords», note l’avocat.

IGFM

Comment Mariama Sagna a été assassinée : son oncle raconte !

Au début, il était dit qu’elle a été agressée et assassinée au retour du meeting de Pastef qui s’est tenu samedi à Keur Massar. Mais l’oncle de la victime, Ousmane Sagna, précise qu’elle a été tuée dans sa propre chambre.

«Elle était seule dans sa maison, son mari était absent. Mariama avait pris ses fauteuils pour l’organisation de l’événement (le meeting de Sonko) et c’est au retour qu’elle a trouvée que sa chambre était saccagée. On a l’impression que le ou les assassins cherchaient de l’argent dans sa chambre parce qu’ils ont fouillé partout. Sa voisine est entrée dans sa maison , et à sa grande surprise elle a retrouvé le corps sans vie de Mariama», raconte l’oncle qui renseigne qu’elle a été étranglée jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Le corps de la victime a été déposé à la morgue de l’hôpital Aristide Le Dantec. Et une autopise a été ordonnée par le Procureur de la République.

IGFM

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok