Confessions d’une prostituée: «Je co*che avec 4 à 7 hommes moyennant 2000 F chacun durant une nuit»

La déposition sur procès-verbal (Pv) de la femme mariée Ngoné S, 30 ans, prostituée clandestine, au commissariat de police de Yeumbeul, a fait tiquer et laisser sans voix les flics enquêteurs. Ces derniers ont entendu des vertes et des pas mûres lors de ce face-à-face. Ainsi, lorsqu’une belle de nuit accepte de se confier sur ses parties de plaisir charnel tarifées, elle lâche parfois des bombes à forte détonation selon le journal Les Echos.
A la police, Ngoné S, mariée et mère d’un enfant, a reconnu les griefs et affirme avoir intégré le réseau par le biais d’une copine prostituée établie à Louga qui, selon elle, l’a mise en rapport avec le présumé proxénète Cheikh S, aux fins de vendre ses charmes. Elle indique avoir fait la connaissance de celui-ci lors d’une course au marché hebdomadaire dénommé «altiné» (lundi) de la commune. Ainsi, elle déclare s’être rendue au domicile de Cheikh sis à Yeumbeul Nord, route de la marine française, où elle soutient avoir couché cette nuit-là avec quatre (4) hommes moyennant 2000 francs. «Quand je suis arrivée là-bas, Cheikh m’a mise en rapport avec quatre clients. J’ai couché avec eux moyennant 3000 francs chacun. Il gagne 1000 francs sur chaque client. La 2ème fois, coïncidant avec la nuit de mon arrestation, j’ai ‘’encaissé’’ 7 clients. J’ai commencé à fréquenter la maison de passe depuis une semaine. D’autres femmes viennent là-bas pour se prostituer. Cheikh s’occupe des clients, donne les chambres et distribue les capotes. Je ne dispose pas de carnet sanitaire. Je ne suis pas une professionnelle. J’en suis à mes premières expériences», a-t-elle confié aux enquêteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.