Confidences intimes : ma pire honte au lit !

Ça nous est toutes arrivé au moins une fois… Petite gaffe, grosse humiliation ou monumentale honte : au lit, on vit parfois de fâcheuses expériences que l’on ose rarement avouer… Ce moment romantique ou torride que devrait être un câlin se transforme parfois en un moment de grande solitude que l’on souhaiterait vite oublier : ces confidences intimes ont un petit goût de secret inavouable…

Moment d’absence
Alors que j’étais en train de faire une petite « gâterie » à mon chéri, j’ai été prise tout à coup d’un haut-le-cœur. Je me suis précipitée aux toilettes pour vomir, mais malheureusement, je n’ai pas eu le temps d’atteindre les WC…Le pauvre a cru qu’il me dégoûtait, alors que c’était en fait un début de gastro ! Il m’a appelée « vomito » pendant 3 mois, le temps qu’a duré notre relation ! Sarah, 27 ans, journaliste
J’avais tellement rêvé de ce premier rendez-vous avec Christophe, que j’ai passé la nuit précédente à m’épiler, me faire les ongles, préparer ma tenue… pour être impec’ ce soir-là. Le jour J, le dîner se passe merveilleusement bien, mis à part que je me sens un peu crevée. Arrivés chez moi, je ne sais pas si c’est l’effet soporifique de la musique douce ou de la lumière tamisée, mais à peine avait-on commencé à s’embrasser que je me suis endormie raide sur lui ! Une grosse honte que je ne souhaite à personne…. Carole, 30 ans, photographe
Aïe aïe aïe ! Mon copain et moi, on aime bien mettre un peu de piment dans notre vie sexuelle : menottes, Kamasutra, scénarios coquins… Un jour, alors qu’on essayait la position dite « de la brouette », j’ai perdu mon équilibre et je suis tombée du lit tête la première sur le parquet, les fesses en l’air. Je vous laisse imaginer la scène ! Non seulement je me suis fait très mal, mais je suis restée de longues minutes dans cette position, avec mon partenaire qui avait une vue imprenable sur mon derrière ! Maintenant on fait l’amour directement sur le sol, pour éviter les chutes ! Coralie, 29 ans, institutrice
Faire l’amour dans l’eau, vous avez déjà essayé ? Eh bien moi, plus jamais !Nous étions à la plage avec mon petit-ami, et une envie furieuse de câlin nous a pris. Pour rester discrets, nous avons nagé jusqu’à une certaine distance pour que personne ne puisse nous surprendre.Mais à la fin de l’action, impossible de se détacher. Plus on essayait, plus c’était douloureux, pour lui comme pour moi ! Un effet de « succion » empêchait nos corps de se séparer. Grosse panique, car en plus, nous étions dans une zone où nous n’avions plus pied ! On commençait à vraiment se fatiguer quand soudain, on s’est détaché d’un coup. On a vraiment eu chaud ! Ludivine, 26 ans, vendeuse

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok