Contrat d’affermage: l’Armp désavoue à nouveau Mansour Faye et annule l’attribution du marché à Suez

Et de deux pour Mansour Faye. L’ancien ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a été désavoué pour la deuxième fois en deux mois par l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp). Le gendarme des marchés publics a suspendu la passation du marché de concession de l’eau dans les centres urbains du Sénégal. Un marché attribué à la société française Suez pour 298,5 F Cfa le mètre cube (m3) alors qu’une autre soumission, celle de la Sénégalaise Des Eaux (SDE), proposait le même service à 286,9 F Cfa m3.

Pour le moment, l’on ignore les motivations à partir desquelles l’Armp a ordonné à l’autorité contractante, c’est-à-dire au ministère de l’Eau qui remplace l’ancien ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement qui avait conduit jusqu’ici le dossier, de suspendre la procédure de passation du marché.

Dans sa décision du 13 février, rendue publique le 8 mars sur le marché relatif à la sélection d’un opérateur pour la gestion du service public de production et de distribution d’eau potable et zone urbaine et périurbaine au Sénégal, l’ARMP avait donné en partie raison à la SDE.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok